Châteaux
de la Loire

Sommaire

 

Les châteaux de la Loire vus du ciel

Le château de Cheverny
 
Le château de Cheverny Photo © Tiphaine Bodin / L'Internaute Magazine
 

Situé à proximité de Blois, sur la route qui mène de Chenonceau à Chambord, le château de Cheverny se différencie des autres châteaux de la Loire par son architecture, témoin du plus pur style classique du XVIIe siècle. Sa pierre d'une immaculée blancheur, ses proportions harmonieuses et parfaitement symétriques, ainsi qu'un parterre de pelouses parfaitement entretenues concourent au classicisme parfait des lieux. De plus, le Parc Botanique et le parc forestier, de même que les chenils, font partie intégrante de la découverte de ce patrimoine authentique.


Histoire

Vers 1620, le comte Henri Hurault de Cheverny, officier de Louis XIII décide de faire construire un château inspiré du célèbre palais du Luxembourg. L'architecte Boyer, en charge des travaux, en fera l'emblème du style classique "à la française". Le peintre décorateur Jean Monier apportera sa pierre à l'édifice en créant des ornements intérieurs aussi somptueux qu'originaux. Si le domaine est passé entre différentes mains au fil des siècles, Cheverny reviendra toujours à la famille Hurault.

D'ailleurs, les actuels propriétaires, la famille Hurault de Vibraye, habitent encore une partie du domaine. Son ouverture au public en 1922 a permis de dévoiler les fastes de la vie de château au travers de mobilier d'époque d'une valeur inestimable.

 

Salle à Manger
 
"Salle à Manger" Photo © L'Internaute / Tiphaine Bodin
 

Visite guidée

La découverte du Domaine de Cheverny, qui se trouve au cœur d'un vaste domaine forestier, est aussi bien extérieure qu'intérieure.

A votre entrée dans l'édifice, vous serez sûrement frappé par l'Escalier d'Honneur de style classique, qui s'offre à vos yeux. La Salle à Manger se caractérise par 34 panneaux de bois peints attribués à Jean Monier, qui retracent l'histoire de Don Quichotte (le héros de Cervantès).

Petit Boudoir Rouge
 
"Petit Boudoir Rouge" Photo © L'Internaute / Tiphaine Bodin
 

A l'étage, une longue galerie dessert plusieurs pièces, avec tout d'abord la chambre Jaune, dite chambre des naissances. Magnifiquement meublée, elle permettait aux jeunes mères de la famille de présenter leur nouveaux-nés à leurs proches. Un Petit Boudoir Rouge, avec secrétaire et canapé, sépare cette chambre de la Chambre d'enfant, caractérisé par ses jouets en bois. Puis vient la Chambre des mariés, reconnaissable à la robe blanche qui jouxte le lit conjugal. S'ensuivent les pièces à vivre avec un Petit Salon et une Salle à manger familiale, dont la table est majestueusement dressée d'une vaisselle étincelante.

La Salle d'Armes
 
"La Salle d'Armes " Photo © L'Internaute / Tiphaine Bodin
 

Dans la seconde aile, vous découvrirez tout d'abord la Salle d'Armes. La magnifique tapisserie des Gobelins ainsi que la cheminée avec ses motifs peints et restaurés à la feuille d'or rehaussent la décoration feutrée de cette pièce. La Chambre du Roi comporte une cheminée dorée à l'or et s'avère richement décorées avec ses cinq tapisseries issues de la manufacture de Paris, ses lambris et son plafond à caissons, tous deux ornés de peintures mythologiques. Enfin, ne manquez pas non plus le somptueux lit à baldaquins recouvert de broderies persanes et dans lequel a dormi le Roi Henri IV.

La bibliothèque
 
"La bibliothèque" Photo © L'Internaute / Tiphaine Bodin
 

Dans la dernière aile, vous traverserez le Vestibule, dont le décor rappelle que Cheverny a de tout temps été un haut de lieu de chasse à courre. Le Grand Salon, restauré au XIXe siècle, s'inspire du décor d'origine, avec son mobilier Louis XIV. Des portraits y rendent hommage aux premiers Comtes de Cherverny et à tous les grands hommes liés à l'histoire du domaine. Une galerie vous mènera ensuite au Petit Salon et à la bibliothèque qui conserve quant à elle 2 000 ouvrages anciens, pour certains frappés aux armoiries de la famille. Enfin, le Salon des Tapisseries clôturera votre découverte du château. Ses cinq tapisseries du XVIIe siècle sont issues d'ateliers flamands. Autre curiosité, un régulateur d'époque Louis XV se dresse fièrement à la sortie du salon. Décoré de bronzes ciselés par Caffiéri, il servait d'horloge de précision pour régler les différentes horloges du château et fonctionne toujours.

Hors du château, vous pourrez visiter l'Orangerie, qui sert actuellement aux réceptions. Profitez-en pour déambuler dans le jardin d'ornement puis dans le vaste parc du château. Cheverny a par ailleurs conservé son statut de haut lieu de vènerie (chasse à courre). Rien d'étonnant, donc, à ce que le domaine comporte encore des chenils. Le visiteur peut non seulement les voir mais aussi assister au repas des chiens.


Le château du capitaine Haddock

Enfin, l'exposition Tintin, dite "Secrets de Moulinsart", donne un petit air insolite et enfantin à la découverte du Domaine de Cheverny. Réalisé par la fondation Hergé en partenariat avec le Domaine de Cheverny, ce petit musée interactif plonge (ou replonge) le visiteur dans les aventures du jeune reporter belge imaginé par Hergé.

 

Le salon Louis XIII
 
Le salon Louis XIII Photo © L'Internaute Magazine / Erwan Gargadennec
 

PRATIQUE

Adresse :
domaine de Cheverny 41 700 Cheverny
Renseignements :
02 54 79 96 29
Horaires :
tous les jours de 9h15 à 18h45
Tarifs :
tarif adulte : 6.80 € / tarif réduit : 5 €
Sur le web : chateau-cheverny.fr
Et aussi : toutes les photos de Cheverny
Consulter le guide des Régions

SEJOUR

Trouvez un hôtel à Cheverny

 

EN IMAGES  Les châteaux de la Loire vus du ciel
Les châteaux de la Loire Les châteaux de la Loire Les châteaux de la Loire

 


Magazine Week−End Envoyer Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Etes-vous parti en vacances cet été ?

Tous les sondages