Partager cet article

RSS
L'Internaute > Week−end
> Petit Palais
 SORTIE 
Décembre 2005

Le Petit Palais renaît à la lumière

Perle d'architecture du XIXème siècle, le Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, a rouvert ses portes. Pénétré par la lumière, il resplendit à nouveau de tout l'éclat de ses origines.

Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Pratique
Nom : le Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la ville de Paris
Adresse : avenue Winston Churchill 75008 Paris
Tarif : exposition permanente gratuite.
Expositions temporaires payantes
Sur le Web : www.petitpalais.paris.fr

Une architecture recouvrée
Construit pour l'Exposition Universelle de 1900, le Petit Palais faisait preuve d'une extrême modernité pour son époque. Son architecte, Charles Guirault, avait en effet cherché à faire entrer au maximum la lumière naturelle : verrières, baies vitrées, péristyle ouvert, jardin intérieur étaient autant d'audaces pour éclairer le lieu. Malheureusement, les moyens pour climatiser l'espace et préserver les œuvres ne permettaient pas alors une telle architecture. Le musée se calfeutra peu à peu derrière des stores et des faux plafonds... Toute l'ambition de l'Atelier d'architecture Chaix et Morel, qui remportèrent le concours d'architecte en mai 1999, fut de résoudre ces difficultés techniques pour restituer au bâtiment sa beauté et sa modernité originelle. Pari tenu, avec un budget de 72,2 millions d'euros, et au bout de 2 ans de travaux : chaque parcelle du Petit Palais peut désormais accueillir la clarté du jour pour rayonner de toute sa splendeur.

Un lieu prestigieux
Avec ses vastes galeries éclairées par des ouvertures zénithales, ses jeux de transparence autour du jardin intérieur bordé d'un péristyle, et de ravissantes échappées visuelles sur les Champs-Élysées, le Cours de la Reine et la Seine, le Petit Palais est un véritable hymne à la lumière. Celle-ci lui rend son hommage en soulignant la finesse de son architecture. Chaque portion du bâtiment a bénéficié en effet de la plus grande attention et des services des artisans les plus reconnus de l'époque. Leur travail, désormais restauré, révèle au public un incroyable savoir-faire. L'utilisation des ordres classiques et la prédominance du décor sculpté, qui fait usage de l'allégorie, caractérisent le style "Beaux Arts" du musée. Exclusivement exécuté avec des matériaux nobles, tels que la pierre, le marbre, le béton ou la brique alliée à la fonte, le lieu s'orne également d'une ferronnerie d'exception. La grille d'entrée fait figure à ce titre de chef-d'œuvre du genre. Les mosaïques de pavement furent l'ouvrage de Facchina, célèbre mosaïste d'origine italienne, tandis que le décor peint, très présent, ravive l'éclat du musée autour du thème fédérateur de Paris, capitale des arts.

Un lieu accueillant dédié à l'art
Pour accompagner cette véritable renaissance, l'organisation intérieure du Petit Palais a été repensée. Elle comporte désormais deux parties bien distinctes. La première, située du côté des Champs-Elysées, abrite les collections permanentes. L'autre, côté Cours de la Reine, est dévolue aux expositions temporaires. De nouveaux espaces ont par ailleurs été créés : un auditorium au sous-sol, deux niveaux inférieurs réservés aux locaux techniques et un étage pour les bureaux dans la galerie sud. Le Petit Palais est aussi un lieu de sociabilité qui offre au visiteur un jardin intérieur rénové, un café, et une librairie boutique.

Le musée aspire à occuper une place culturelle de choix au sein de la capitale. Ses collections permanentes sont plus nombreuses, avec un espace de présentation qui est passé de 3 000 à 5 000 m². Le parcours propose de remonter dans le temps, de l'art 1900 à l'Antiquité, et s'accompagne d'une orientation pédagogique travaillée. Son accès est gratuit et ouvert à tous les publics. De plus, un espace "d'expositions collections" de 450 m² présente par roulement les oeuvres trop fragiles pour être présentées de façon permanente. Enfin, sa vocation est aussi d'organiser des expositions d'envergure internationale dans un circuit de 1 800 à 2 200 m².

Entre le Grand Palais et le pont Alexandre III, la réouverture du Petit Palais marque non seulement la renaissance d'un lieu d'action culturelle majeur, mais aussi la redécouverte d'une oeuvre d'art exceptionnelle, ouverte à tous pour quelques luminescents instants de rêverie.

En savoir plus : voir la vidéo

EN IMAGES Les plus belles photos du Petit Palais
 
 Elodie Rothan, L'InternauteWeek End
 
Magazine Week−End
Envoyer | Imprimer
Haut de page