www.linternaute.com Sortir
L'Internaute > Week−end
Précédente

Willy Ronis : Avenue Simon-Bolivar, 1950

Suivante 
Avenue Simon-Bolivar. 1950 @Willy Ronis/ Agence Rapho

"Cette photo, je l'ai faite en 1950. J'étais là, dans cet escalier, j'attendais quelque chose, parce que je voulais qu'il y ait un peu de monde qui passe. À un moment donné, j'entends une voix de femme derrière moi, qui parlait à son enfant, qu'elle tenait dans ses bras. J'ai attendu qu'elle me dépasse, et miracle, miracle qui arrive quelquefois dans la photographie : quand elle est arrivée en bas, est passé cet attelage étonnant - car même en 1950 il n'y avait plus tellement d'attelages avec des chevaux. Et ce qui est amusant, c'est qu'il y a en même temps cet ouvrier municipal, qui en train de réparer ses feux tricolores, et des femmes qui promènent leurs enfants dans des poussettes derrière. Et puis le petit cordonnier qui parle avec le client. Et le petit chat noir, en bas de l'escalier. C'est une photo pleine d'histoires !" Citation de Willy Ronis extraite du film "Autoportrait d'un photographe", de Michel Toutain et Georges Chatain, 1983, 52' (production Pyramide Productions).

PrécédenteEn savoir plus Willy RonisSuivante 
4 photos : 1 | 2 | 3 | 4
Magazine Week−End
Envoyer|Imprimer
Haut de page