Partager cet article

RSS
 
L'Internaute > Week−end
Escapades > Balades gourmandes autour de friandises
 SORTIE 

La bêtise de Cambrai, la belle erreur d'un confiseur

Les bêtises de Cambrai font partie de ces bonbons à la menthe aux vertus digestives incontestables. Selon la légende officielle, ce bonbon serait né au XIXème siècle d'une erreur de l'apprenti confiseur Afchain qui aurait mal dosé sucre et menthe et aurait insufflé de l'air dans la pâte par inadvertance.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Pratique
Lieu : Cambrai
Situation : dans le Nord pas de Calais
Y aller : 1h30 au départ de Paris et 1 h au départ de Lille, par l'A1 puis l'A2
Sur le Web : www.cambraiofficedetourisme.com

Il fut alors réprimendé et la faute commise traitée de "bêtise". Or, sa vente fut un véritable succès et, du coup, le fameux bonbon raté fut très sollicité par les habitants de Cambrai car très rafraîchissant et très bon. C'est ainsi que seraient nées les bêtises et qu'elles devinrent la grande spécialité de Cambrai. Ce bonbon figure à l'inventaire du patrimoine culinaire du Nord Pas de Calais depuis 1992.

Visite de la Maison Afchain
La maison Afchain est une des plus anciennes confiseries de la ville. Créée en 1830, cette fabrique familliale fut reconnue officiellement comme seul inventeur des Bêtises de Cambrai en 1889. L'usine, autrefois située au centre de Cambrai, a été modernisée et agrandie en 1985. Elle s'étend aujourd'hui sur 4000m² qu'il est possible de visiter. Les ateliers sont visibles d'une passerelle permettant de visualiser les différentes étapes de fabrication des Bêtises. Gratuite, guidée et commentée, cette visite d'une heure ne s'effectue que du lundi au jeudi de 8h à 12h et il est obligatoire de réserver une semaine à l'avance. Il faut un minimum de 20 personnes pour que la visite s'effectue. On peut ensuite se rendre dans le musée de la Bêtise qui se situe aussi dans la fabrique. Il retrace l'histoire de ce bonbon et son évolution. Gravures anciennes, médailles, diplômes, boîtes d'époque, matériel ancien de confection ayant appartenu à l'apprenti Emile Afchain sont exposés dans une petite pièce.

Cambrai
Située en plein Nord de la France, Cambrai est une ville de mystères et de légendes qui a su au fil des siècles séduire bon nombre de visteurs provenant du monde entier. Elle porte ainsi les traces du temps à travers ses anciennes fortifications, ses édifices religieux et ses rues pavées.

A ne pas manquer lors de la visite :
- Le château de Selles est une forteresse du XIIIème siècle en grés composée de six tours. Deux niveaux de salles voutées d'ogives subsistent dans les tours et des inscriptions sur les murs témoignent des engagements politiques et religieux des prisonniers qui y séjournèrent.

- La cathédrale se situe depuis 1804 dans l'ancienne abbaye du Saint Sépulcre après que la cathédrale gothique d'origine fut détruite lors de la révolution. Cet édifice religieux révèle le passé religieux de Cambrai qui fut siège d'évêché dès le VIème siècle.

- Le musée de Cambrai se situe dans un hôtel particulier du XVIIIème siècle. On y découvre des collections de tableaux de renom international ainsi que l'histoire de la ville de Cambrai.

- La place Aristide Briand est le centre des activités marchandes. C'est là que fut construite au XIVème siècle l'une des premières maisons de ville avant d'être transformée en hôtel de ville au XVIIIème siècle.

Et au fait, la bêtise...
La Bêtise est un bonbon de sucre. Il est tout d'abord cuit puis battu. C'est à ce moment que de microspopiques bulles d'air sont incorporées et que la masse obtenue est blanchie. Lors de l'étirage, la pâte est finement parfumée à la menthe Mitcham (variété de menthe d'origine anglaise très recherchée), sur lequel on applique une rayure de caramel pour en adoucir le goût. Ne contenant que du sucre, du glucose et de l'essence de menthe, la Bêtise est un bonbon 100% naturel. Il existe aujourd'hui plusieurs saveurs tels que citron, orange, framboise et pomme verte.

  [Laetitia Devillars, L'Internaute]
 
 Rédaction L'Internaute
 
Magazine Week−End
Envoyer | Imprimer
Haut de page