Partager cet article

RSS
 
L'Internaute > Week−end
Escapades > Balades gourmandes autour de friandises
 SORTIE 

Le Marron glacé de Privas, le meilleur de la chataîgne

Sa renommée mondiale de capitale du marron glacé et son titre de "Site remarquable du goût" font de Privas un lieu à ne pas manquer pour tous les amoureux des friandises.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Pratique
Lieu : Privas
Situation : en Ardèche
Y aller :
en voiture : 6h au départ de Paris par la A6 et 1h30 au départ de Lyon
en train : gare de Valence puis liaison jusqu'à Privas.
Boutique-exposition :
adresse : Le Logis du Roy - BP 125 - 07001 Privas Cedex- Tel : 04 75 64 07 11
ouverture : du lundi au jeudi de 8h15 à 17h30, le vendredi de 8h15 à 16h30.
sur le web : www.clementfaugier.fr
Sur le Web : www.mairie-privas.fr
Encyclopédie des villes : Privas

L'Ardèche était à l'origine le sol privilégié pour la production du châtaignier. Or, en 1882, Clément Faugier eut l'idée de créer une fabrique de marron glacé pour faire face à la crise de la soie que connaissait la région. Son goût si unique permit de faire du marron glacé une gourmandise reconnue et appréciée, et cela dans le monde entier. Dans le respect des traditions et des savoir-faire, avec le même souci de la qualité, le marron glacé continue à régaler petits et grands de génération en génération.

Visite des Etablissements Clément Faugier
L'histoire des Etablissements Clément Faugier est étroitement liée à celle du marron. D'une petite entreprise de Privas, Clément Faugier donna son nom à une marque aujourd'hui respectée et appréciée dans le monde entier pour la qualité jamais égalée de ses produits. Outre les marrons glacés, les établisssements Clément Faugier ont développé au fil des ans la fabrication de produits à base de marrons tels que la Crème de Marrons en 1885, les Marrons au Cognac en 1924, la Purée de Marrons Nature en 1934, les Marrons au Naturel en 1951, le Marpom's en 1994.

Privas
Avec son patrimoine historique et religieux, Privas affirme sa notoriété. Située en plein cœur du département, la cité est un lieu de villégiature idéal pour partir à la découverte de toute l'Ardèche.
A ne pas manquer lors de votre visite :

La passerelle d'Ajoux est une passerelle en bois de châtaignier d'Ajoux. Elle franchit l'Auzène à 7,50m de son lit. Elle permet de redécouvrir le plus ancien chemin muletier reliant Saint-Pierreville à Privas ! Vous pourrez y accèder par la commune d'Ajoux au lieu-dit “Pont du Moulin”. Il est plus agréable de s'y rendre à pied par le chemin de randonnée (45 mn).
En savoir plus >>

La maison du châtaignier se situe à Saint-Pierreville dans le pays de la “Comballe”, l'une des variétés de châtaignes les plus appréciées des connaisseurs. Cette maison retrace la relation qui est établie entre l'homme et son arbre à pain. Des objets usuels, exposition photo et dégustation de produits dérivés de la châtaigne sont mis en avant dans cette maison. Diverses animations telles que le ramassage de châtaignes en automne sont organisées pour les groupes adultes et scolaires. Elle est ouverte du 1er avril au 30 novembre, les mercredis, dimanches, jours fériés (sauf le 1er mai) et vacances scolaires, de 14h à 18h (fermé tous les samedis).
En savoir plus >>

Le Bois Laville permet d'avoir une vue imprenable sur le massif volcanique de Chamarouan.

Et au fait, le marron glacé...
Cette gourmandise ronde, charnue, sensuelle, à la couleur chocolat, nécessite l'utilisation de marrons bien arrondis et brillants. Les marrons épluchés restent encore très friables à la cuisson. Il est donc nécessaire de les envelopper (quatre par quatre) dans de petits carrés de tulle et de les ranger serrés, les uns contre les autres, dans des paniers en acier inoxydable. Une fois cette opération effectuée, on procède à l'évacuation de l'eau et à son remplacement par un sirop de sucre très faiblement parfumé à la vanille. La concentration du sirop s'effectue sous-vide pendant 24h à 36h. Lorsque le marron a absorbé le sucre à saturation, le confisage est terminé. Il faut être ensuite très prudent lors du processus de glaçage. Un glaçage trop épais étouffe la saveur de la friandise et si il est trop fin alors le marron se conserve moins bien. Afin que le sirop atteigne le coeur du marron, il faut une vingtaine de jour. Il ne reste plus qu'à déguster le marron glacé.



 

 
 
 Rédaction L'Internaute
 
Magazine Week−End
Envoyer | Imprimer
Haut de page