L'Internaute > Week−end >
Nature > Les jardins de la Villette
SORTIE
 
24/10/2006

La Villette marie la nature et l'architecture

Entre végétal et minéral, les jardins de la Villette embarquent le visiteur dans un voyage architectural associant nature et modernité. Cap sur des lieux surprenants de beauté et de créativité.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

 

A la place des anciens abattoirs de la Villette se dresse un ensemble de verdure et de pierres unique au monde. Conçu comme lieu de détente entre ville et banlieue, le Parc de la Villette a pour vocation la démocratisation culturelle. Avec en son sein la Cité des Sciences et de l'Industrie et la Maison de la Villette, il mêle loisirs, expositions, spectacles et débats.

 

La rencontre pour maître mot

Omniprésente, la rencontre s'opère à tous les niveaux : croisement des bâtiments anciens et nouveaux, de l'eau, du végétal et du minéral, de l'immense et de l'intime, de la ville et de la nature.

 

Entre ville et nature, végétal et minéral, les jardins de la Villette embarquent leurs visiteurs dans un voyage architectural. Photo © S. Sautereau

Afin de donner du relief au parc et de rendre sa surface plus vivante, l'architecte Bernard Tschumi, a combiné un jeu de points et de lignes. Les folies traditionnelles des jardins royaux ont été remises au goût du jour et rythment le parc de leur vif habit rouge. Elles permettent aussi aux visiteurs de se reposer et leur offrent souvent un point de vue panoramique. L'été, la folie "Kiosque à musique" mêle la détente à la musique en accueillant des concerts en plein air.

 

Le parc s'arpente selon deux grands axes : d'Est en Ouest ou du Nord au Sud. L'un traverse rapidement le parc de part en part, tandis que l'autre guide les promeneurs au gré des jardins, leur faisant découvrir différents points de vue ou mises en scène de la nature. Cette promenade de trois kilomètres est qualifiée de "cinématique", c'est-à-dire qu'elle obéit à un principe de mouvement contraire à la monotonie.


Dix jardins à thème

Une trentaine de créateurs ont été mobilisés pour imaginer les jardins du parc et pour marier le mobilier (banc et poubelles) à l'esprit contemporain du lieu, Bernard Tschumi a fait appel au designer Philippe Starck.

Tout au long de la promenade cinématique, se succèdent une dizaine de jardins. Aires de jeux, terrains plantés d'arbres, éléments sonores, ambiances aquatiques et espaces intimistes propices à la réflexion répondent ainsi aux envies de chacun.

 

Pins et érables partagent les 1 670 m² du jardin des miroirs. Photo © A. Secret

» Le jardin des miroirs

Pins et érables partagent les 1 670 m² de ce jardin avec une trentaine d'étranges monolithes dont 28 font plus de 2m de haut. Ces derniers sont recouverts d'une plaque d'acier inoxydable polie formant un miroir. Réalité et reflets se mêlent au regard du visiteur qui chemine au sein de ce paysage invraisemblable. La nuit, des projecteurs éclairent les miroirs et créent de troublants effets de formes et d'ombres.

 

» Le jardin de la treille

Des ceps de vigne montés sur une vaste treille forment un plafond à ce jardin ombragé. L'abondance végétale y règne grâce aux plantes grimpantes et à une centaine de fontaines qui dévalent huit terrasses étagées. Ce décor d'éden est aussi le lieu d'exposition d'un appareil sculptural créé par Jean-Max Vexlard. Il s'agit d'un ensemble de sept sculptures de bronze qui, telles des appareils de visée, servent à lire le paysage selon l'artiste.

 

Eoliennes à pédales, cerfs-volants, girouettes... vous voici au jardin des vents et des dunes. Photo © A. Baumann

» Le jardin des vents et des dunes

Cet espace est exclusivement réservé aux enfants jusqu'à 12 ans et aux adultes qui les accompagnent. La ligne maîtresse du jardin réside dans le mur de voile, une structure où sont intégrés des jeux qui développent à la fois l'équilibre et la motricité de l'enfant. Eoliennes à pédales, cerfs-volants, girouettes, pontons mobiles et matelas d'air enchanteront les jeunes visiteurs.

 

» Le jardin des bambous

Cette bambouseraie de 3 000 m² est la deuxième collection en France d'essences de bambous (elle en compte une trentaine). Protégé du vent et du bruit, ce lieu paisible s'apparente à un jardin zen : une alternance de galets noirs et blancs est complétée par celle des massifs de bambous aux tiges sombres ou claires. A l'entrée du jardin, un cylindre sonore forme une sorte de salon en plein air. Vingt-quatre haut-parleurs innondent l'espace de musique.

 

Jardin des voltiges met au défi les apprentis équilibristes. Photo © A. Baumann

» Le jardin des voltiges

Espace dédié aux jeux et aux agrès (escalade, cordes), ce jardin met en difficulté les apprentis équilibristes. Etabli en dénivelé, il comporte deux coupoles qui permettent de se parler à voix basse tout en étant situé à plusieurs mètres l'un de l'autre.

 

 

» Le jardin des îles

Cet espace est parsemé de petites collines boisées autour desquelles des allées pavées de galets de marbre blanc et noir circulent. L'eau est une dominante importante de ce lieu : elle coule sur une grande dalle de granit inclinée et reflète les silhouettes des bouleaux et pins qui la surplombent. La nuit, de petits gyrophares de couleur verte plongent tout le jardin dans une ambiance sous-marine.

Le jardin du dragon et son toboggan. Photo © PE. Rastoin

 

» Le jardin du dragon

Apogée du parc pour les enfants, ce jouet géant de 80 m de long fini par une langue formant un toboggan de 26 m. Ici, tout est mouvement : balançoires et bascules, plans inclinés et murets verticaux. Les amoureux de la nature et des senteurs sauront aussi y apprécier la variété des arbres présentés.

 

» Le jardin des frayeurs enfantines

Autre lieu mêlant plaisirs musicaux et végétaux, cette forêt d'épicéas bleus et de bouleaux rappelle celles des contes de fées. Une allée fait pénétrer les marcheurs téméraires dans ses sous-bois, accompagnés par des accords enchanteurs.

 

Jardin des équilibres Photo Parc de La Villette - EPPGHV © Ian Vogtschmidt

» Le jardin des équilibres

Jouant sur la géométrie et les déséquilibres, cet endroit comporte plus de 2 600 m² de charmes, conifères, chênes rouvres ou rouges, pins gris argentés, tulipiers de Virginie et métaséquoias. De grands cerfs-volants métalliques tiennent compagnie à ces arbres, pour la plus grande joie des enfants. Deux passerelles surplombent ce paysage insolite et la nuit, l'éclairage y dessine une ligne mystérieuse.

 

» Le jardin des ombres

Dernier-né des jardins du Parc de la Villette, le jardin des ombres se fait remarquer par son sol minéral aux éclats de marbre blanc. De denses massifs d'arbres offrent des zones d'ombre fort appréciées l'été. L'espace y est structuré par un alignement de cinquante bancs s'intégrant au dessin formé par les dalles.

 

Temple de verdure et d'architecture, ces divers jardins rivalisent d'ingéniosité pour ravir le spectateur. Avec ses 35 hectares, le Parc de la Villette est le plus grand espace vert de Paris. Il est gratuit et ouvert tous les jours. De quoi contenter petits et grands toute l'année !

EN IMAGES Les jardins de la Villette
13 photos

Magazine Week−End Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Etes-vous parti en vacances cet été ?

Tous les sondages