L'Internaute > Restaurant > 
>Magazine > Les pionniers de la gastronomie > Eugénie Brazier
Eugénie Brazier aux fourneaux. Photo © Archives Page d'écriture. Avec l'aimable autorisation des éditions Gründ.

Bocuse l'appelait "La Mère"

Au XIXe et au début du XXe siècle à Lyon, beaucoup de restaurant étaient tenus par des femmes qu'on appelait "les mères". Première femme à avoir obtenu trois étoiles au guide Michelin, Eugénie Brazier a profondément marqué la cuisine lyonnaise. Ses débuts en cuisine furent difficiles mais grâce au bouche-à-oreille, sa table devint la plus courue de Lyon. Partie se reposer au col de la Luère, ses clients l'y pressent d'ouvrir un deuxième restaurant. C'est là que Paul Bocuse et Bernard Pacaud feront leur classe. En 1933, chacun de ses deux restaurants est couronné de trois étoiles au guide rouge, un exploit que seul Alain Ducasse et Marc Veyrat égaleront en 1998 et 2001.

La Mère Brazier
12, rue Royale
69001 Lyon
» La fiche pratique
I Donnez votre avis

6 photos :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Guide Restaurant Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité