Gault et Millau 2018 : qui sont les grands gagnants du palmarès ?

Gault et Millau 2018 : qui sont les grands gagnants du palmarès ? GAULT ET MILLAU - Jean Sulpice, chef de l'Auberge du Père Bise, âgé de 39 ans, vient d'être sacré Cuisinier de l'année 2018 du célèbre guide jaune. Découvrez le palmarès complet.

[Mis à jour le 6 novembre 2017 à 15h16] Jean Sulpice officie à l'Auberge du Père Bise sur les rives de Talloires au bord du lac d'Annecy en Haute-Savoie. Succédant à Alexandre Couillon, chef de l'année 2017, il est couronné ce lundi 6 novembre du titre de cuisinier de l'année par le Gault et Millau, 2e guide gastronomique français après le Guide Michelin. Il a reçu la note de 18, 5 sur 20. Il s'est installé à Talloires il y a tout juste 6 mois, le 5 mai 2017, rachetant avec sa femme Magali son restaurant, une institution centenaire, quittant les montagnes de Val Thorens où il dirigeait sa précédente table couronnée de deux étoiles au Guide Michelin. Ancien second du chef Marc Veyrat, "l'homme au chapeau noir", il compose une cuisine de l'instant, rappelant les saveurs des alpages et des lacs, avec des plats signatures comme les Œufs de caille, gelée de concombre, féra fumée et oxalis, Plins d'escargots et purée d'herbes, Pigeon cuit en croûte de sel à la verveine, Féra oseille vanille, Ris de veau et fève de Tonka, Mousse de beaufort et herbes de saison, Coque meringuée, pomme, miel et parfum d'antésite, Safran, passion et biscuit de Savoie... 

"Il est sur une trajectoire ascendante, il est en train de gravir un col de haute montagne", a déclaré Côme de Chérisey, patron du guide jaune, à propos du nouveau Cuisinier de l'année. "Un grand chef est à la fois un directeur de la communication, du personnel, des achats, un grand cuisinier", a-t-il ensuite renchéri, rendant hommage en même temps au cofondateur du guide jaune Christian Millau, décédé le 5 août 2017 à l'âge de 88 ans. 

Gault et Millau 2018

Le palmarès de l'édition 2018 du Gault et Millau a été dévoilé le 6 novembre 2017. Outre la distinction suprême de Cuisinier de l'année 2018 remportée par Jean Sulpice, voici les autres récompenses de l'année 2018 :

  • Cédric Grolet, au Meurice d'Alain Ducasse à Paris, est sacré Pâtissier de l'année 2018 avec une note de 16/20. Guillaume Godin à La Vague d'Or à Saint-Tropez, et Aleksandre Oliver au Yoann Conte de Veyrier-du-lac remportent tous les deux le trophée de Jeune pâtissier de l'année 2018
  • Le Trophée Pop, qui récompense la restauration sur le pouce dans le Gault et Millau, revient à Juan Arbelaez, candidat de la première saison de Top Chefet les frères Chantzios qui officient au Yaya à Saint-Ouen. 
  • Tigrane Seydoux & Victor Lugger, pizzaiolos à la tête de la trattoria italienne Big Mamma à Paris, sont sacrés Entrepreneurs de l'année 2018
  • Christian David, au Grand Véfour à Paris, est sacré Directeur de salle de l'année 2018 et Maxime Périer, au Café du Peintre à Lyon, est sacré Jeune directeur de salle de l'année 2018
  • Florian Balzeau, qui officie au Gindreau à Saint-Médard, est sacré Sommelier de l'année 2018 et Matthieu Binsinger, au Buerehiesel à Strasbourg, est sacré Jeune sommelier de l'année 2018.
  • Concernant le reste du palmarès de l'édition 2018 du Gault & Millau, le précédent Cuisinier de l'année, Alexandre Couillon, décroche les 5 toques et rejoint les 20 autres chefs détenteurs de cette récompense suprême du Gault et Millau

Le Gault et Millau, lancé il y a 45 ans, est tiré à 40 000 exemplaires en France et est présenté dans plus de 15 pays à l'étranger. Le Gault et Millau 2018 sort dès ce jeudi 9 novembre 2017 au tarif de 29 euros.

Gault et Millau 2017

Alexandre Couillon a été récompensé par l'édition 2017 du Gault et Millau pour sa cuisine sincère et iodée. Vouant une passion sans borne à l'océan Atlantique, le chef de 40 ans propose des assiettes subtilement iodées à La Marine, son restaurant sur l'île de Noirmoutier : mise en bouche de coquillages et crustacés ; huître au bouillon de lard et encornet ; Saint-Jacques, carotte et lait d'oursin ; Lieu jaune de ligne, poireau et jus d'oignon ; Turbot et asperge verte... Et pour ceux qui préfèrent les produits de la terre, Alexandre Couillon cuisine aussi les herbes sauvages, qu'il va lui-même cueillir dans les bois, et les légumes, qui proviennent en majorité de son potager. Pour les carnivores, le pigeonneau accompagné de blette et betterave fait ainsi aussi partie du menu.

Le chef Alexandre Couillon dans son restaurant La Marine à Noirmoutier. © Red Bull Content Pool / SIPA

Depuis sa plus tendre enfance, le chef Alexandre Couillon, originaire du Sénégal, est un passionné de la mer. Il rejoint l'île de Noirmoutier alors qu'il n'a que 6 ans et en tombe amoureux.  A l'âge de 22 ans, il reprend le restaurant de ses parents, La Marine, en face du petit port de pêche de l'Herbaudière, à l'extrémité nord de l'île. Les poissons et les fruits de mer locaux ont une place de choix dans son restaurant, et il va lui-même chercher les plus beaux coquillages (couteaux, bigorneaux, palourdes) et poissons à La Criée. Jeune et à son compte, il doit faire face à des débuts difficiles, mais épaulé par sa femme Céline, il parvient à décrocher une étoile au Guide Michelin en 2007, puis en 2013, 2 étoiles largement méritées. Juste à côté, son bistrot La Table d'Elise prolonge ce voyage culinaire...

Gault et Millau 2016

Alexandre Gauthier a décroché la palme de la prestigieuse édition 2016 du guide jaune. Le chef officie à l'auberge typiquement picarde de La Grenouillère à La Madelaine-sous-Montreuil en pleine campagne près du Touquet. Il compose avec des produits simples (betterave, courge, mandarine, pommes de terre, mûre, mélasse, herbes des marais, pigeon, colvert), locaux à 80%, qu'il aime revisiter avec une certaine audace créatrice (lire notre interview du chef à ses débuts). Succèdant à Yannick Alléno, chef de l'année 2015, il a été couronné lundi 26 octobre 2015 du titre de cuisinier de l'année par le Gault et Millau. Une progression fulgurante puisqu'il avait décroché sa 4e toque du Gault et Millau en 2013 et l'an dernier les 5 toques avec son restaurant La Grenouillère qu'il a hérité de son père en 2003. En 2017, il décroche par ailleurs une deuxième étoile au Guide Michelin !

Le restaurant, signé par l'architecte Patrick Bouchain, propose une salle avec cuisine ouverte qui donne un air de forge moderne. Baies vitrées avec vue sur la campagne des marais, cuivres et vieux buffets, toiles de 1930 sur les murs... Les convives sont comme des rois chez Alexandre Gauthier. Le directeur général du Gault & Millau, Côme de Chérisey, a expliqué ce choix au Point : "Nous avons décidé de récompenser la sincérité profonde d'un homme qui a pris des risques en s'installant loin de tout. Alexandre Gauthier est un visionnaire créatif qui a fait éclore dans son petit paradis une cuisine de dialogue. Chez lui, il se passe quelque chose de miraculeux".

EN VIDÉO : Jean Sulpice, "cuisinier de l'année" du guide Gault Et Millau

Guide Michelin

Annonces Google