L'Internaute > Week−end >
zoo > Palmyre
SORTIE
 
Avril 2008

La Palmyre, un zoo en bord de plage

Ours polaires, girafes, singes ou flamants roses ont élu domicile en Charente-Maritime au zoo de La Palmyre. Un véritable éden pour ces locataires très particuliers.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  
  • En savoir plus
  • Lieu : Zoo de la Palmyre, 17570 Les Mathes (Charente-Maritime)
  • Ouvert : de 9h à 19h du 1er avril au 30 septembre et de 9h à 18h le reste de l'année.
  • Tarif : Adultes : 14€. Enfants de 3 à 12 ans : 10€.
  • Informations : 
    08 92 68 18 48

Sur la pointe de la Coubre, faisant face à l'Océan Atlantique, le zoo de la Palmyre est un véritable éden pour ses locataires.

A l'origine, l'enthousiasme d'un homme

Féru de zoologie, Claude Caillé s'est découvert cette passion en travaillant dans un parc animalier appartenant à son beau-frère. Il commence par fonder un zoo itinérant à travers la France. Après plusieurs voyages en Afrique au cours desquels il s'est constitué un petit cheptel, il ouvre les portes du parc en 1967. Sa superficie couvrait alors 3 hectares et comprenait 60 animaux. Fort de son succès, le zoo s'agrandit pour atteindre aujourd'hui 14 hectares sur lesquels 1 600 animaux vivent paisiblement.

Désormais, des animaux sauvages issus des cinq continents peuvent être observés à loisir : ours polaires, girafes, singes ou flamants roses fascinent petits et grands. Les reptiles tels que les caïmans, crocodiles et iguanes sont également présents pour apporter leur dose de frissons. Des spectacles de perroquets et d'otaries sont organisés pour les visiteurs d'avril à octobre.

 

La mission du zoo

Le crocodile. Photo © L'Internaute Magazine, Yann Boulic

Si le zoo de La Palmyre souhaite présenter ses hôtes de manière ludique, il n'a pas pour autant négligé une approche éthique de sa tâche. La protection d'espèces rares ou en voie de disparition fait en effet partie intégrante du projet des propriétaires. Leur souci pour le bien-être des animaux se reflète dans l'aménagement de l'espace. Les équipements ont été étudiés pour restituer au mieux leur habitat naturel. Les nombreuses naissances dont le zoo peut se vanter chaque année confirment la qualité des soins apportés par l'équipe. Afin de limiter au maximum les interactions entre les hommes et les animaux, les bébés ne sont plus élevés en nurserie. Ils sont laissés au contact de leurs parents, tant que cela est possible. Qui plus est, des partenariats ont été développés avec plusieurs programmes présentation des espèces, en particulier pour les lémuriens et les primates d'Afrique de l'Ouest. Des opérations de réintroduction d'animaux dans leur milieu naturel ont également été menées.

Avant la visite, un peu de pédagogie

Les aras de Buffon accueillent les visiteurs depuis leur île. Photo © L'Internaute Magazine, Yann Boulic

Pour préparer cette sortie, il est possible de s'appuyer sur le site Internet du zoo : complet et agréable, il propose aux plus jeunes une visite virtuelle, accompagnée d'un quiz sur les animaux. Une fiche descriptive de chaque animal est également disponible, ainsi qu'une présentation des coulisses du zoo ou des missions dont celui-ci s'est chargé. Des fiches complètes permettent de mieux connaître les habitants du zoo.

Le parc est accessible aux handicapés et il faut compter quatre heures pour le parcourir. Une promenade pleine de surprises en tous genres pour le bonheur des petits et des grands enfants.

 

SERVICE

 

Météo Pour bien préparer son expédition. Voir
Restaurants Pour bien manger. Voir
Hébergements Consulter la liste des hôtels à Royan. Voir

 

EN IMAGES Zoo de la Palmyre
14 photos

 


Magazine Week−End Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Etes-vous parti en vacances cet été ?

Tous les sondages