L'Internaute > Sport > 
L'ultimate
SPORT
 
Juin 2006

L'ultimate : quand le frisbee devient un sport !

Tout le monde connaît le frisbee. Mais savez-vous ce qu’est "l'ultimate" ? Sous ce nom un peu étrange se cache un véritable sport : le frisbee de compétition. A découvrir cet été, sur l'herbe ou sur la plage !

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

L'été arrive. Et pour ceux qui préfèrent faire du sport sur le sable plutôt que lézarder au soleil, un bon conseil : testez l'ultimate. Cette activité sympa, apparue en France dans les années 70, conjugue effort physique, réflexion tactique et esprit d'équipe. Elle peut également être pratiquée en salle et sur gazon.

 

Naissance de l'ultimate

L'ultimate est né aux Etats-Unis. © Arno et Christophe / Yes But Nau

C'est aux Etats-Unis qu'est apparu ce sport. En 1946, un jeune Américain remarque que les étudiants de son campus jouent avec des moules à gâteau en aluminium (fabriqués par la "Frisbie Pie Company"). Il va profiter de l'apparition de la matière plastique pour mettre au point le disque volant. En 1957, la firme de jouets "Wham'o" rachète le brevet d'utilisation de cette étonnante découverte et met sur le marché le "frisbee". Le succès de l'ultimate est immédiat aux Etats-Unis. A l'époque, il se joue uniquement en salle et sur gazon. En 1967 naît le premier règlement officiel de ce sport.

 

1 500 licenciés en France, plus d'un million de pratiquants

Le premier club français, le "Hot Frisbee Club" de Paris a été créé en 1973. Quatre ans plus tard émerge une Fédération française de frisbee (aujourd'hui baptisée Fédération Flying-Disc France). Le championnat de France compte actuellement plus de 1 500 licenciés, répartis dans 60 équipes. Des effectifs encore faibles mais en progression régulière : "Il y a environ 10 % de hausse par an. Cela laisse présager un fort développement dans la décennie à venir," explique Frédéric Daussy, pratiquant assidu au sein du club des Frisbeurs nantais. Par ailleurs, l'ultimate s'est imposé comme l'un des sports les plus pratiqués en milieu scolaire : près d'un million de jeunes ont fait de l'ultimate en 2005.

Un frisbee coûte entre 5 et 15 euros.

Des compétitions sont régulièrement organisées, tant au niveau national qu'international. Chaque année, en juin, le "Yes But Nau" rassemble par exemple les meilleurs frisbeurs sur la plage du Pouliguen, en Loire-Atlantique. Mais le tournoi est aussi ouvert à tous les amateurs.

L'engouement pour ce sport s'explique aussi par le faible coût de sa pratique. Seul équipement nécessaire : un frisbee, qui coûte entre 5 et 15 euros, selon les modèles.

 

Les règles de l'ultimate de plage

Le terrain : 75 m x 25 m

L'ultimate de plage oppose 2 équipes de 5 joueurs, sur un terrain de 75 mètres sur 25. Un partie dure 30 minutes. Le but du jeu est simple : réceptionner le disque dans la zone d'en-but adverse, en se faisant des passes, pour marquer un point. Le joueur qui a le frisbee en main a 10 secondes pour le lancer à un partenaire. L'objectif de l'équipe qui est en défense est d'intercepter le disque ou de le faire tomber à terre. Une seule personne a le droit de venir gêner le porteur du disque. Un frisbee tombé à terre change de main : les défenseurs deviennent attaquants. L'équipe qui compte le plus de points à la fin de la partie est déclarée gagnante.

 

Ruse, résistance, respect : les qualités d'un bon "frisbeur"

L'ultimate est à la portée de tous. On peut le pratiquer en loisir comme à un haut niveau de compétition. Son autre avantage est d'être un sport mixte : filles et garçons peuvent évoluer dans la même équipe. Quelles qualités physiques faut-il avoir pour faire de l'ultimate ? La réponse de Frédéric Daussy : "Il faut

Rapidité, résistance, ruse : les qualités d'un bon frisbeur. © Yes But Nau

aimer les sports collectifs, être rapide (sur des distances variant de 2 m à 50 m), rusé, résistant, savoir récupérer vite, être bon lanceur, mettre en place des choix tactiques aux meilleurs moments et surtout savoir regarder et écouter les autres. Le respect, c'est la base de l'ultimate". Autre principe essentiel de ce sport : l'auto-arbitrage. Quel que soit le niveau de compétition, les joueurs appliquent eux-mêmes les règles, l'arbitre n'existe pas.

 

Tom Leitner, champion du monde de freestyle. © Yes But Nau

Le free-style, le disc-golf…

Il existe bien d'autres disciplines se pratiquant avec un frisbee. Le "disc-golf" par exemple. Le principe est le même que celui du golf, le disque devant arriver dans un panier métallique spécial ou toucher un obstacle pré-défini (rocher, poteau...). Autre discipline en vogue : le "freestyle", qui consiste à effectuer des figures artistiques et acrobatiques avec un ou plusieurs disques.

 

 

En savoir plus Fédération Flying Disc France

Les Frisbeurs nantais

 




EN IMAGES Les plus belles photos d'ultimate
7 photos

Magazine Sport Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Face au scandale de dopage, faut-il boycotter la Coupe du monde de football 2018 en Russie ?

Tous les sondages