Pierre-Ambroise Bosse [PHOTO] : l'athlète dévoile son visage tuméfié

Victime d'une violente agression le 27 août dernier, Pierre-Ambroisse Bosse a accepté de livrer une photo de son visage au magazine VSD.

[Mis à jour le 14 septembre 2017 à 11h23] Plus de quinze jours après son agression sur le parking de Gujan-Mestras, dans le bassin d'Arcachon (Gironde), a accepté dé dévoiler une photo de son visage, prise peu après les faits, au magazine VSD. Les images sont impressionnantes : l'athlète, sacré champion du monde du 800 mètres cet été, y apparaît avec la  bouche et l’œil ensanglanté et la mâchoire déplacée (il a subi une double fracture faciale, maxillaire et pommette). " Je veux aussi que les gens sachent et voient ce qui m'est arrivé, c'est pourquoi j'ai voulu que VSD diffuse ces photos, a-t-il expliqué. Je veux surtout que ce qui m'est arrivé serve à quelque chose". Bosse confie d'ailleurs qu'il a décidé de s'engager en faveur de l'association la Voix de l'enfant qui vient en aide aux enfants victimes de maltraitances.

Dans le magazine, Pierre-Ambroise Bosse revient également sur les circonstances de l'agression, survenue dans la nuit de samedi 26 à dimanche 27 août. Il explique qu'il avait décidé de faire la fête ce soir-là, pour célébrer sa médaille d'or aux championnats du monde d'athlétisme. "Je veux aller faire la fête mais tous mes copains, qui pour la plupart ont des enfants, rechignent un peu, je pars seul, raconte-t-il. L'athlète français s'arrête au casino de Gujan-Mestras puis dans la boîte de nuit attenante, où il est reconnu. L'ambiance est chaleureuse mais Bosse étouffe quelque peu et décide de s'en aller. Il rejoint sa voiture, accompagné d'un petit groupe qui entoure le véhicule. C'est lorsque Pierre-Ambroise Bosse, qui avait baissé sa vitre, décide de démarrer que l'incident intervient. "Je me prends une vilaine claque en pleine figure (...) Je sors, parce que quand même il y a des limites, et je me prends un direct monumental. Je tombe, sonné, je vois des pieds me frapper au visage (...) Je m'évanouis". Il sera ensuite hospitalisé puis contraint à un repos forcé de six semaines, qui le conduit à mettre fin à sa saison actuelle et peut-être la suivante. Le 1er septembre dernier, l'un des agresseur du champion est passé aux aveux et a été mis en examen. Cet homme de 24 ans aurait expliqué avoir reçu un objet sur l'épaule qui aurait été envoyé par Bosse puis asséné un coup de poing et poussé l'athlète, dont il ignorait l'identité d'après ses dires.

Article le plus lu : Remaniement : du nouveau dans le staff gouvernemental : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google