L'Internaute > Sport > 
L'Ironman, une compétition extrême
SPORT
 
Juin 2006

L'Ironman, une compétition extrême

Imaginez : 3,8 km de natation, 42 km de course à pied et 180 km à vélo... C'est ce que sont capables de réaliser certains triathlètes, amateurs de longues distances. On les appelle les "Ironmen", les hommes de fer.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

L'Ironman est une compétition extraordinaire. Un peu folle diront certains. En tout cas, nager, pédaler puis courir pendant plus de 8 heures, ce n'est pas à la portée de tout le monde. Le terme "Ironman" désigne à la fois le profil de la compétition (3,8 km à la nage, 42 km de course à pied, 180 km à vélo), le nom des courses (Ironman France, Ironman Canada…) et le triathlète qui relève ce formidable défi.

 

Une compétition née à Hawaii en 77

D'où est venue l'idée de parcourir de telles distances ? Le concept d'Ironman est né en 1977. John Collins, un commandant de la Navy, est lassé d'entendre ses amis coureurs, cyclistes et nageurs se demander qui sont les athlètes les plus

3,8 km de natation. © Bakke-Svensson/WTC

résistants. Il décide de mettre tout le monde d'accord en créant une épreuve spéciale : un triathlon. Pour cela, il réunit les 3 plus grosses épreuves se déroulant à Hawaii : le Waïkiki Roughwater Swin (3,8 km en natation), l'Around Oahu Bike Race (179 km de vélo) et le marathon d'Honolulu. Collins déclare alors : "Whoever finishes first, we'll call him the Iron Man" (Celui qui terminera 1er, nous l'appellerons l'homme de fer).

La 1ère édition de l'épreuve se déroule le 18 février 1978. Quinze hommes prennent le départ, douze franchissent la ligne d'arrivée. Le 1er Ironman du monde, Gordon Haller, boucle la course en 11 heures, 46 minutes et 58 secondes. L'année suivante, Lyn Lemaire, une championne cycliste de Boston, devient la 1ère Ironwoman.

 

Une popularité grandissante

En 1987, l'Ironman d'Hawaii rassemble déjà plus de 1 400 coureurs. Ce succès pousse les organisateurs à instaurer un système de qualification. Désormais, pour participer à l'épreuve, il faudra s'être qualifié lors de l'un des multiples

L'Ironman France. © MiKu

Ironman qui se sont créés dans le monde (19 en 2006 dont celui de Nice en France, celui de Francfort en Allemagne, de Lanzarote aux Canaries…) Pour cela, il faut terminer à une bonne place au classement général (variable selon les compétitions : l'Ironman de Nice par exemple permet aux 50 premiers de se qualifier). Cette année, la course hawaïenne a lieu le 21 octobre 2006.

 


Les légendes de l'Ironman

Certains athlètes ont contribué à forger la légende de l'Ironman d'Hawaii.

Dave Scott : l'Américain a gagné six fois l'épreuve. Il fut le 1er à descendre en dessous des 9 heures lors de l'édition 1984. En 94, il réalise l'exploit de finir 2ème à l'âge de 40 ans.

Mark Allen : lui aussi a remporté 6 fois l'Ironman d'Hawaii. Son duel avec Dave Scott en 1989 est un grand moment de l'histoire de la course : il gagne avec seulement 58 secondes d'avance après 8 heures et 9 minutes d'efforts.

Paula Newby-Fraser : cette championne a gagné l'Ironman à 8 reprises !


La longue distance : de plus en plus prisée des Français

En 2005, sur les 21 000 licenciés de la Fédération Française de Triathlon, plus de 1500 ont participé à une course longue distance. Attention : longue distance ne signifie pas nécessairement Ironman. De nombreuses compétitions ne correspondent pas exactement aux critères de l'Ironman. Les distances à parcourir sont légèrement inférieures (comme lors du championnat de France de Gerardmer qui aura lieu en septembre prochain). Les épreuves "Ironman" sont agréées par une société particulière (la World Triathlon Corporation), non pas par les Fédérations nationales de triathlon.

A Nice, le 25 juin dernier, environ 400 Français ont participé à l'Ironman, soit 35 % du nombre total de coureurs.

 

En savoir plus www.ironmanlive.com (en anglais)



Magazine Sport Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Nice va-t-il remporter le championnat de France de football ?

Tous les sondages