La beauté intérieure est-elle apparente ?

Votre corps est votre plus grand allié, toutefois cette évidence n'ouvrira le sens de votre existence seulement si vous réalisez que votre temps est précieux et que vous devez prendre garde à ne point vous fourvoyer dans les chimères et autres reflets du miroir narcissique.

J’étais encore adolescent lorsque j’ai rencontré Narcisse amoureux de son reflet et une reine s’inquiétant inlassablement de savoir si elle était toujours la plus belle, devant le miroir d’une salle de fitness !

Le temps a passé et fait son œuvre. Ainsi, ne pouvant être et avoir été, l’une quête le saint Graal et ne parle plus que de beauté merveilleuse et nouvellement intérieure et l’autre serre les dents lorsque son dos le fait souffrir ou que son ventre bedonnant le gêne autant en sa virile apparence, qu’en son souvenir lointain d’avoir été un homme fort et donc forcément beau.

Pourtant je me souviens de ces temps heureux ou le gérant du club en me faisant visiter son établissement fut très clair à ce sujet : Vois-tu, en bas c’est LA salle de muscu pour les hommes et à l’étage c’est LA salle de fitness pour les filles ! J’en déduisis alors hâtivement que les femmes minces, sexy et vêtues de rose étaient plus réceptives aux méthodes douces et que les hommes souvent habillés en noir, haletants et transpirant en déplaçant des haltères herculéennes, étaient quant à eux attirés par la force, le muscle et la bravoure. Bien sûr, je compris plus tard que les choses n’étaient pas aussi sommaires que dans la tête d’un adolescent, toutefois des premières questions m’assaillirent : Ces comportements étaient-ils dans l’ordre des choses ou mus par quelques pulsions peut-être inconscientes ?

 

 Ainsi en vérité : nombre de femmes, afin de dévoiler ultérieurement leur savoir-être au mâle de leur vie, enrichissent leur beauté intérieure, en pratiquant paradoxalement divers mouvements très complexes pour leur beauté apparente en vue de galber leurs fessiers, tonifier leur poitrine ou encore dessiner et non sans mal, leurs courbes sensuelles. Bien sûr, ayant compris l’importance de l’alimentation afin de s’épanouir pleinement, elles sautillent aussi savamment de régimes en frustrations nutritives afin d’afficher ce corps tant désirable et aux beautés si cachées car profondes.

 La plupart des hommes ne sont pas en reste non plus, ils se doivent de démontrer par leur regard viril et le châloupement de leurs épaules toute la force intérieure et le caractère bien trempé qui font d’eux des hommes de valeur et de courage sans limite afin de séduire les belles. Pour ce faire, certains s’épuisent à soulever et déplacer des poids pendant des heures afin d’augmenter la taille de leur biceps, le galbe de leurs pectoraux ou encore l’évasement de leur dos. Bien sûr eux-aussi ont compris l’importance de l’alimentation et se gavent donc de protéines et autres suppléments (pour sportif) en tous genres, afin d’obtenir cette apparence musclée et à peine narcissique.


 Il est vraisemblable que vous n’êtes peut-être pas vous-même concerné par ces catégories de personnes, puisque ce panel est bien sûr minoritaire et respectable comme tout choix de comportement humain positif, dans les gens qui fréquentent les salles ou autres lieux de torture.

Toutefois, ceci nous amène à une petite réflexion :

Les beautés et autres richesses intérieures que sont supposées détenir les êtres des deux sexes, doivent-elles nécessairement s’enrichir en s’investissant sur l’apparence et la superficialité des corps ? La santé, le bien-être, le bonheur… dépendraient-ils donc eux aussi de biceps endurcis et autres fessiers rebondis ? En fait en cultivant leur image, quelques personnes ne font-elles pas que simplement répondre à une pulsion inconsciente de l’existence humaine, à savoir plaire et séduire à tout prix afin d’être choisi et d’avoir aussi la possibilité de choisir parmi les autres,  celle ou celui qui par sa plus grande beauté… méritera d’être l’élu (e) ?

Il s'avère que de fait, la vie source nourricière, nous manipule à ses propres fins : vivre, survivre et reproduire l’espèce encore, encore et coûte que coûte. Soit, mais une fois la rencontre faite et l’ovule fécondé, combien de temps encore les fessiers resteront-ils fermes et les biceps bombés ? À quel âge se trouve donc la frontière où les êtres cessent d’agir superficiellement pour enfin réaliser qu’ils ne sont pas éternels ? En fait l’âge est très relatif, l’éveil se fait plutôt par la douleur. Parfois ce jour tant redouté arrive lorsque l’autre s’éloigne et blesse l’âme ou encore c’est ce moment où notre propre corps se blesse, s’use et commence à geindre en subissant les plaies et autres fardeaux du temps.

 





 


Réveillez-vous, aux armes citoyens !

Consacrez du temps à améliorer votre apparence physique n’est pas vain ou seulement narcissique, puisque vous développerez aussi nombres de qualités qui feront de vous un être sain et de valeur. Toutefois de grâce, améliorez votre santé en privilégiant une alimentation saine et cohérente. En harmonisant vos efforts physiques afin d’améliorer prioritairement les qualités de votre cœur, de votre souffle, de votre souplesse, de votre équilibre, etc et s’il vous reste du temps et de l’énergie, alors seulement là investissez-vous pour tonifier votre poitrine ou galber vos triceps ! Car regardons autour de nous, que reste t-il de l’apparence au fil du temps et de fait ne vaut-il pas mieux privilégier notre précieuse vie afin d’apprendre à nous connaître et trouver le sens de notre vie, car lorsqu’arriveront les 40, 50 ans… avez-vous conscience que vous n’aurez atteint là que la moitié de votre existence et souhaiterez-vous alors voir fondre au soleil tous vos rêves et illusions d’un monde meilleur pendant qu’augmenteront proportionnellement vos douleurs, peines et autres frustrations ?

Vous avez trente, cinquante ans, soixante-dix… qu’importe ! Il est encore temps, agissez sainement, apprenez à améliorer et à entretenir votre corps qui n’est autre que votre plus grande richesse intérieure, mais pas seulement. Enfin, n’oubliez pas que votre voie n’aura de sens que si elle vous inonde de bonheur et entrouvre pour d’autres un chemin. Faites donc en sorte que ce chemin ne soit point vain ou superficiel, mais profond et empli de sens, afin que votre vie comme un exemple permette à chacun de réfléchir sur le fait que devenir un être libre et sans vaines souffrances à venir, dépend aussi de lui-même.

Annonces Google