Les statistiques amusantes des pénaltys Incapables d'inscrire le moindre but

Quel est le point commun entre la Suisse du Mondial 2006 et le Brésil de la Copa América 2011 ? Une bien piètre performance, à vrai dire, lors de la séance de tirs au but à laquelle ils ont été confrontés : aucune des deux équipes n'a réussi à inscrire un seul but !

La vista de Shovkovski

Coupe du monde 2006, donc. La Suisse, première de son groupe G avec deux victoires et un nul, affronte l'Ukraine en 16e de finale. 0-0 à l'issue du match, les acteurs sont amenés à se départager au point de pénalty. Premier à s'élancer, Andrey Shevchenko bute sur le gardien de la Nati, Pascal Zuberbuehler. Mais les Suisses, plutôt que d'enfoncer leurs adversaires, s'effondrent totalement. Oleksandr Shovkovski, le portier ukrainien, s'interpose devant Marco Streller et Ricardo Cabanas, tandis qu'il voit la frappe de Tranquillo Barnetta s'échouer sur la barre transversale (source FIFA).

En 16e de finale du Mondial 2006, la Suisse ne parvient pas à convertir un seul tir au but face à l'Ukraine.

Non seulement c'est la première fois qu'une nation réalise un zéro pointé aux tirs au but (offrant par la même occasion au gardien adverse une entrée dans les livres d'histoire), mais aussi qu'elle est éliminée de la Coupe du monde sans avoir concédé un seul but lors du temps réglementaire.

Le Brésil fait pire

Cette année, le Brésil est lui aussi passé à travers l'exercice lors du quart de finale de la Copa América face au Paraguay. Les Guarani ont eu beau rater leur premier tir, les Brésiliens n'ont pas profité de l'occasion offerte ; pire, les quatre premiers tireurs (Elano, Thiago Silva, André Santos et Fred) ont tous échoué !

Voir la vidéo du match Brésil-Paraguay (Copa América 2011)