Buts accordés ou refusés à tort But accordé, match rejoué ?

En 2008, le manager du Reading FC (D2 anglaise) s'est distingué en demandant à rejouer une rencontre de Championship disputée contre Watford : Steve Coppell trouvait en effet injuste d'avoir obtenu un match nul grâce à un but non valable ! En voyant les images, on comprend mieux ce geste de fair-play.

A aucun moment, le ballon n'a dépassé ni même approché la ligne de but. Pourtant, l'arbitre et son juge de ligne ont offert à Reading un but totalement imaginaire. Shocking !

Joue-la comme Wenger

Steve Coppell n'est pas le premier entraîneur honnête à offrir de rejouer un match pour réparer une erreur. Arsène Wenger, l'entraîneur français d'Arsenal, l'avait lui aussi demandé en 1999 après une rencontre de FA Cup (Coupe d'Angleterre) face à Sheffield United. Mais cette fois, ce n'était pas une décision de l'arbitre qui prêtait à polémique ; plutôt le manque de sportivité des Gunners d'Arsenal, qui avaient marqué le but de la victoire tandis que leurs adversaires s'attendaient à ce que la balle leur soit rendue (le ballon avait été mis en touche pour soigner un joueur).

A la demande de Wenger, ce match avait été rejoué et gagné loyalement par Arsenal, deux semaines plus tard et sur le même score (2-1). Dans le cas de Reading, en revanche, la ligue n'a pas accepté la demande du manager.