Buts accordés ou refusés à tort Une erreur d'arbitrage peut en cacher une autre

A priori, un match de championnat d'Ecosse datant de février 1993 entre Dundee United et Partick Thistle n'a pas vocation à rester dans les mémoires. Sauf que celui-ci a accouché d'une double erreur d'arbitrage grotesque.

Le fautif, Les Mottram, s'est illustré avant la pause en refusant un but à l'attaquant de Dundee Paddy Connolly, pensant que celui-ci avait frappé sur le poteau. Or, le ballon a rebondi sur le poteau... situé à l'intérieur du but ! L'arbitre ordonne donc aux joueurs de continuer à jouer. Sauf que, pris dans la contestation qui suit l'action, il ne voit pas le défenseur Martin Clark saisir la balle à la main pour la donner à son gardien, persuadé qu'il est de la validité du but.

Début de l'action à 1'10''

 

Si cet incident n'a aucune incidence pour United, qui l'emporte 4-0, elle prive tout de même Paddy Connolly d'un triplé ce jour-là. Quant à l'arbitre, devenu une star malgré lui, il officiera lors de la Coupe du monde qui a lieu l'année suivante aux Etats-Unis à l'occasion de Corée du Sud-Bolivie puis de Grèce-Nigéria.

Sept ans plus tard, à Highfield Road...

En septembre 1980, un incident similaire se produit à Highfield Road, le stade de Coventry City. Un coup-franc magnifique de Clive Allen, joueur de Crystal Palace, est refusé après que le ballon soit ressorti du but. A la suite de cette rencontre, plus médiatisée car jouée en Angleterre, les cages furent repensées pour éviter ce problème.