Petits poucets de la Coupe de France de football Carquefou, fou, fou !

supporters de carquefou lors de l'édition 2008.
Supporters de Carquefou lors de l'édition 2008. © Jean-Vincent Guinel / Galerie photo

En 2008, la surprise du chef s'appelle Carquefou, modeste club de 5e division (CFA 2) implanté dans la périphérie de Nantes.

Le club fait parler la poudre dès les 32e de finale en sortant Gueugnon, une équipe de Ligue 2, grâce à l'unique but de la partie inscrit dans son petit stade du Moulin Boisseau (7 000 places). Plus surprenant encore, Carquefou vient à bout de l'AS Nancy Lorraine, le premier club de Ligue 1 à se dresser sur sa route (2-1).

Marseille et Paris coup sur coup

Les Vert et Blanc deviennent un véritable phénomène médiatique ; celui-ci s'accentue encore un peu plus quand le nom du futur adversaire de Carquefou est tiré au sort. Il s'agira de l'Olympique de Marseille, plus gros collectionneur de titres en Coupe de France et alors quatrième du championnat !

Pour l'occasion, la rencontre est programmée chez les voisins de Nantes, dans le grand stade de la Beaujoire. Là encore, rien n'arrête les amateurs qui prennent l'avantage d'entrée de jeu par Papa N'Doye. Ils tiendront le score jusqu'au coup de sifflet final.

fanion distribué aux capitaines de carquefou et marseille avant leur 8e de
Fanion distribué aux capitaines de Carquefou et Marseille avant leur 8e de finale de Coupe de France 2008. © Jean-Vincent Guinel / Galerie photo

La belle aventure s'arrête malheureusement à l'issue d'un quart de finale ultra serré face au Paris Saint-Germain. Pedro Miguel Pauleta, remplaçant en début de partie, inscrit l'unique but du match au cours de la seconde période...