Equipe de France : Rabiot répond et assume, les dernières infos

Equipe de France : Rabiot répond et assume, les dernières infos EQUIPE DE FRANCE 2018 - Suite à sa décision de refuser le statut de réserviste en équipe de France et à la polémique qui s'en est suivie, Adrien Rabiot s'explique ce vendredi, dans un communiqué.

L'essentiel

  • Adrien Rabiot, non retenu dans la liste des 23 et qui a refusé de se tenir à la disposition de l'équipe de France en tant que réserviste, a donné ses explications dans un communiqué, ce vendredi. Il assume sa décision.
  • Le joueur du PSG a expliqué dans un communiqué diffusé ce vendredi 25 mai son refus d'être suppléant pour la Coupe du monde en Russie. Il "assume" et dénonce un manque de logique "sportive" de Didier Deschamps.
  • Dans un reportage diffusé jeudi soir dans l'émission Compléments d'enquête, sur France 2, David Ginola explique toujours en vouloir à Didier Deschamps, l'actuel sélectionneur des Bleus, depuis la Coupe du monde 1998.

En direct

25/05/18 - 23:59 - Une bonne ambiance chez les Bleus

FIN DU DIRECT - Malgré la polémique autour d'Adrien Rabiot, l'ambiance entre les joueurs est au beau beau fixe. Lors de l'entraînement de l'après-midi, les joueurs se sont entraînés sous un grand soleil et comme on peut le voir sur le compte twitter de l'équipe de France, les Bleus vivent bien ensemble.

25/05/18 - 21:01 - Le PSG réagit suite à la lettre ouverte de Rabiot

Le club de la capitale qui est aussi le club dans lequel évolue Adrien Rabiot n'a pas souhaité prendre position. Mais après la publication de la lettre ouverte du joueur, le PSG n'a pas vraiment eu le choix. Voici ce que contient le communiqué : "Le Paris Saint-Germain a pris connaissance des déclarations ce jour d’Adrien Rabiot à la suite de sa décision de se retirer de la liste des suppléants de l’équipe de France en vue de la prochaine Coupe du monde en Russie. Au-delà du débat qui s’est fait jour dans la sphère publique, le Club tient à souligner le lien particulier qu’il nourrit avec un joueur arrivé au centre de formation en 2010 et qui a ensuite gravi avec talent et caractère tous les échelons jusqu’à devenir un élément majeur de notre effectif professionnel.Très compétitif sous nos couleurs, qu’il a déjà honorées à 207 reprises à seulement 23 ans, Adrien représente l’un des porte-drapeaux les plus brillants du système de formation de notre Club.Le Paris Saint-Germain ne souhaite pas interférer dans un dossier qui concerne avant tout un joueur et la sélection à laquelle il est rattaché.Le Club rappelle son attachement profond aux équipes nationales et aux valeurs qu’elles incarnent et souhaite le meilleur à ses internationaux français convoqués pour la Coupe du monde."

25/05/18 - 20:33 - "Le choix du sélectionneur ne répond à aucune logique sportive", justifie Rabiot

Le joueur est sorti de sa réserve dans un document divulgué par RTL. Et il n'a pas épargné le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps. "Si j'ai décidé de me retirer de la liste des suppléants, c'est que je considère que le choix du sélectionneur à mon égard ne répond à aucune logique sportive, car depuis toutes ces années le message était clair, ce sont les performances en club qui ouvrent les portes de l'Équipe de France. Je suis un compétiteur sans états d'âme mais je suis aussi un homme et à ce titre j'aurais aimé être considéré comme tel", a-t-il écrit dans une lettre ouverte avant d'ajouter qu'il assumait ses choix.

25/05/18 - 20:08 - Domenech : "Rabiot ? Un comportement d'ado frustré"

Raymond Domenech, ancien sélectionneur de l'équipe de France et aujourd'hui consultant, notamment sur Europe 1, a donné son avis sur le cas Rabiot : "Avec Didier Deschamps, il est condamné, c'est fini, la relation est terminée, explique-t-il notamment. Peut-être que cet événement lui fera comprendre qu'il y a d'autres comportements à avoir et qu'il va grandir. Pour le moment on a l'impression d'un ado frustré, en colère qui fait son caprice et qui a l’impression que tout le monde n'attend que lui (...) Si la décision s'était faite en tête à tête, si Adrien Rabiot avait appelé Didier, qu'il lui avait dit sa déception, la décision aurait pu être logique. La différence, c'est que c'est un refus public".

25/05/18 - 19:43 - Lucas Hernandez déçu par le choix de Rabiot

De son côté, le défenseur de l'Atlético Madrid et de l'équipe de France a fait part de sa déception. "Il était venu dans toutes les dernières sélections, et voir qu’à la dernière tu n’es pas pris, tu peux être déçu, mais ce que je ne comprends pas, c’est de refuser d’être réserviste, c’est quand même l’équipe de France, c’est quand même ton pays, il s’est peut-être précipité un peu en disant ça", a-t-il déclaré.

25/05/18 - 19:22 - La réaction de Guy Stephan à "l'affaire Rabiot"

Adrien Rabiot a créé la stupeur et l'incompréhension des Bleus et du staff de l'équipe de France en refusant d'être sur la liste des suppléants pour le Mondial 2018. Guy Stephan, l'adjoint de Didier Deschamps, a prévenu l'intéressé qu'il y aura des conséquences : "C’est très surprenant. Je ne m’y attendais pas. Je ne suis pas sûr qu’il ait très bien réfléchi à toutes les conséquences que cela pouvait avoir, qu’elles soient médiatiques, par rapport à son club, à son avenir, par rapport à tout ça. Il y a de l’incompréhension chez les joueurs. Ils ne veulent pas blâmer Rabiot, parce que c’est un gars attachant, mais ils ne comprennent pas."

25/05/18 - 19:06 - Adrien Rabiot s'exprime dans une lettre ouverte

RTL révèle ce vendredi, en fin de journée, un lettre ouverte d'Adrien Rabiot, dans laquelle le joueur s'explique sur les raisons pour lesquelles il a décidé de refuser son statut de réserviste en équipe de France en vue de la Coupe du monde 2018. Voici le contenu de ce communiqué : "Je me doutais du retentissement qu'aurait ma décision, mais je déplore d'être caricaturé comme un jeune joueur immature incapable de mesurer la portée de ses actes. Footballeur, c'est mon métier mais le football c'est d'abord ma passion. Pour me hisser au plus haut niveau j'ai travaillé encore et encore. Tout ce que j'ai aujourd'hui je l'ai gagné sur le terrain. Et puis j'ai un rêve, comme tous les footballeurs, c'est jouer pour mon pays.
Porter le maillot bleu est pour moi un honneur, une fierté. Gagner avec la France, gagner pour la France, est une mission. Depuis l'âge de 15 ans j'ai défendu les couleurs de la France dans toutes les catégories de jeunes, jusqu'à attendre l'équipe A. J'ai la culture France. Aussi, je n'autorise personne à parler en mon nom de ma relation avec l'Équipe de France.
Depuis ma première convocation en A, en tant que réserviste en mai 2016, j'ai joué avec mon club, le PSG, un grand d'Europe, 88 matchs dont 13 en Ligue des Champions, marqué 9 buts et j'ai été récompensé par sept trophées. Si j'ai décidé de me retirer de la liste des suppléants, c'est que je considère que le choix du sélectionneur à mon égard ne répond à aucune logique sportive car depuis toutes ces années le message était clair, ce sont les performances qui ouvrent les portes de l'Équipe de France. Je suis un compétiteur sans état d'âme, mais je suis aussi un homme, et à ce titre j'aurais aimé être considéré comme tel. Ma démarche ne vise en rien les joueurs sélectionnés. Et je remercie Monsieur Le Graët, le président de la Fédération, d'avoir souligné l'exemplarité de mon comportement en sélection ces huit dernières années. Enfin, j'assume et j'assumerai toutes les conséquences de mon choix avec le soutien de ma famille et de mes proches".

25/05/18 - 18:17 - Lizarazu : "La réaction de Rabiot est terrible"

Invite jeudi soir de l'émission C à Vous, sur France, l'ancien international de l'équipe de France Bixente Lizarazu, est revenu sur la polémique au sujet d'Adrien Rabiot : "Je ne vais pas le fracasser, je pense qu'il s'est fracassé tout seul. Didier Deschamps a eu des mots qui étaient assez précis et l'institution est toujours au-dessus de tout. On ne fait que répéter : l'équipe de France est au-dessus des joueurs. En plus de ça, en équipe de France, il n'a pas fait ses preuves jusqu'à présent. Il l'a fait au Paris-Saint-Germain, c'est un très bon joueur (...) Sa réaction, elle est terrible (...) S'il n'est pas capable de supporter d'être suppléant, tu te dis : est-ce qu'il est capable de supporter d'être remplaçant dans une équipe ? Qu'est-ce qu'il supporterait ?".

25/05/18 - 17:35 - En conférence de presse, Samuel Umtiti ne prend pas position sur Rabiot

Premier joueur à être en conférence de presse aujourd'hui, Samuel Umtiti n'a pas souhaité alimenter les polémiques du jour que ce soit sur Adrien Rabiot où les déclarations du sélectionneur du  Danemark : "Il y a une liberté d'expression, il peut dire ce qu'il ressent concernant notre équipe. Il a le droit d'avoir un avis différent. On n'a pas besoin de ça pour être motivés" a t-il déclaré su le sélectionneur danois, "Des amis m'en ont parlé. Chacun fait ses choix. je n'ai rien à dire là dessus. Je ne suis pas à sa place."

25/05/18 - 17:16 - Steve Mandanda veut mettre de la folie

Alors que la moyenne d'age est très faible, Steve Mandanda se place comme l'un des cadres de cette équipe de France. Face à la presse il a exprimé le souhait de mettre de la folie dans cette équipe de France : "Il y a pas mal de novices et de jeunes dans ce groupe. Malgré tout ils ont pas mal d'expérience aussi car ils jouent dans des clubs où ils ont beaucoup de pression au quotidien et ils savent la gérer. Il faut un peu de folie dans un groupe, on en a avec ces jeunes-là. Et à travers moi, Hugo et d'autres, avoir un peu plus de calme. On a un groupe équilibré de ce côté là. Ça va bien se passer."

25/05/18 - 17:04 - Mandanda : "Je vais rester moi même"

Steve Mandanda, également en conférence de presse aujourd'hui, s'est confié sur le rôle qu'il avait en équipe de France, lui "l'ancien" : "Mon rôle ? Je vais rester moi même. Il y a pas mal de novices. Malgré tout ils ont de l'expérience et savent gérer la pression au quotidien. Il faut de la folie, on l'a avec eux et avec d'autres comme Hugo et moi, plus de calme. On a un groupe équilibré de ce côté là. Ca va bien se passer."

25/05/18 - 16:52 - Vidéo : la motivation de Samuel Umtiti

En conférence de presse, Samuel Umtiti a fait part de sa motivation avant le début de la Coupe du monde. Le joueur est heureux d'être dans ce groupe.

25/05/18 - 16:42 - Comment les joueurs musulmans de l'équipe de France gérent-ils le ramadan ? Fekir répond !

Le ramadan, qui a débuté le 17 mai dernier, pourrait concerner plusieurs joueurs de l'équipe de France de confession musulmane comme Djibril Sidibé, N'Golo Kanté, Paul Pogba, Benjamin Mendy et Nabil Fekir. Pendant cette période de jeune, qui dure environ un mois et qui débordera donc sur la Coupe du monde, les joueurs concernés ont la possibilité d'aménager cette pratique, puisque le report du jeûne est par exemple autorisé en cas d'obligations professionnelles. Il est également possible d'effectuer des aumônes pour remédier à cette impossibilité de suivre le ramadan. Néanmoins, en conférence de presse, Nabil Fekir a annoncé que personne ne faisait le ramadan en équipe de France : "Personne ne fait le ramadan ici. Chacun est libre de ses choix. On est en équipe de France, on profite"

25/05/18 - 16:29 - Fekir veut profiter

En conférence de presse également, Nabil Fekir a déclaré vouloir profiter de la Coupe du monde. C'est un événement pour tous les joueurs et il compte bien se faire plaisir : "C'est le 3e jour seulement. On a fait un peu de course, un peu de jeu. On n'a pas encore de visibilité sur la suite du programme. On profite de chaque moment. Le plus important sera le premier match de la Coupe du monde (...) Il y a beaucoup de joueurs de qualité, un groupe qui vit très bien. Tout le monde est à l'aise. Ca n'annonce que de bonnes choses pour la suite."

25/05/18 - 15:57 - Le président de Séville soutient Nzonzi

Interrogé sur les rumeurs de transfert autour de Clément Lenglet, Joaquin Caparros, président du FC Séville a délivré ses encouragements à Steven Nzonzi. Ils discuteront d'un éventuel transfert dans quelques semaines : "Concernant Nzonzi, il n'y a rien. Il est à la Coupe du monde.  Nous voulons qu'il fasse un bon Mondial et le temps viendra pour parler de tout ça." Steven Nzonzi est probablement la plus grosse surprise de la liste de Didier Deschamps. Un bon Mondial lui donnera certainement de nouveaux prétendants.

LIRE PLUS

Equipe de France : la liste des 23 joueurs

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a annoncé, le 17 mai dernier, la liste des 23 joueurs retenus pour la Coupe du monde 2018. La liste des 23 : Gardiens : Alphonse Areola (PSG), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille) ; Défenseurs : Lucas Hernandez (Atlético Madrid), Djibril Sidibé (Monaco), Benjamin Pavard (Stuttgart), Raphaël Varane (Real Madrid), Adil Rami (OM), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Presnel Kimpembe (PSG), Benjamin Mendy (Manchester City) ; Milieux de terrain : Paul Pogba (Manchester United), N’Golo Kanté (Chelsea), Blaise Matuidi (Juventus Turin), Corentin Tolisso (Bayern Munich), Steven Nzonzi (Séville) ; Attaquants : Kylian Mbappé (PSG), Ousmane Dembélé (FC Barcelone), Olivier Giroud (Chelsea), Antoine Griezmann (Atlético de Madrid), Nabil Fekir (OL), Thomas Lemar (Manaco), Florian Thauvin (OM). La liste des 11 suppléants : Wissam Ben Yedder (Séville), Kingsley Coman (Bayern Munich), Benoît Costil (Rennes), Mathieu Debuchy (Saint-Etienne), Lucas Digne (FC Barcelone), Alexandre Lacazette (OL), Anthony Martial (Manchester United), Adrien Rabiot (PSG), Mamadou Sakho (Crystal Palace), Moussa Sissoko (Tottenham), Kurt Zouma (Stoke City).

Calendrier de l'équipe de France

L'équipe de France débutera sa Coupe du monde le 16 juin prochain. Avant cette échéance, les Bleus joueront plusieurs matchs de préparation : France - Irlande, le lundi 28 mai à Saint-Denis (21h00), France - Italie, le vendredi 1er juin, à l'Allianz Riviera de Nice (21h00) et France - Etats-Unis, le samedi 9 juin à Lyon (21h00). Viendra donc ensuite la Coupe du monde 2018, avec un premier match face à l'Australie, à Kazan, le samedi 16 juin 2018, puis contre le Pérou, à Ekaterinbourg, le jeudi 21 juin, et enfin contre le Danemark, à Moscou, le mardi 26 juin. En cas de qualification, les Bleus joueront leur huitième de finale le samedi 30 juin ou le dimanche 1er juillet 2018.

Maillot équipe de France

La FFF et Nike, le sponsor officiel de l'équipe de France de football, ont dévoilé officiellement, le 15 mars dernier, la tenue des Bleus pour la Coupe du monde 2018 en Russie : un maillot "domicile" entièrement bleu (avec un short blanc et des chaussettes rouges), un maillot "extérieur" blanc (avec un short bleu foncé et des chaussettes blanches). Voilà qui met fin fin au rumeurs et autres fuites apparues ces dernières semaines, notamment sur le site spécialisé Footyheadlines. Le basketteur Frank Ntilikina était aussi apparu avec le maillot extérieur de la France, sur son compte Instagram. Voici les images des nouvelles tenues des Bleus arborées par Kylian Mbappé (PSG), Ousmane Dembélé, (FC Barcelone), Samuel Umtiti (FC Barcelone) et la joueuse des Bleues Sakina Karchaoui (Montpellier, équipe de France) :

Match de l'équipe de France : les résultats

Durant le mois de mars, les Bleus n'ont pas brillé face à la Colombie au Stade de France en s'inclinant 3 buts à 2 alors que la France menait 2-0 après 20 minutes de jeu. Quelques jours plus tard, les hommes de Didier Deschamps se sont réveillés en battant le pays hôte de la Coupe du monde, la Russie 3-1, grâce notamment à un grand Paul Pogba, auteur d'un but sur coup franc et d'une belle passe décisive pour Kylian Mbappé. Des matchs de préparation sur courant alternatif pour l'équipe de France qui devra faire mieux durant les mois de mai et juin. En novembre dernier, en revanche, les rencontres amicales avaient plutôt souri à l'équipe de France, victorieuse du Pays de Galles (2-0) et séduisante en Allemagne malgré le match nul concédé sur le fil (2-2). Une éclaircie dans le ciel des Bleus qui n'avaient pas vraiment rassuré lors de la dernière rencontre de qualification, notamment face à la Biélorussie (2-1, le résumé), un match qui leur avait toutefois permis d'assurer leur place au Mondial. Plus globalement, c'est la deuxième partie des éliminatoires qui avait déçu. Hugo Lloris et ses coéquipiers avaient en effet preuve d'irrégularité avec une défaite en Suède (1-2), une belle victoire contre les Pays-Bas (4-0), puis un match nul surprise face au Luxembourg (0-0), et deux victoires au forceps en Bulgarie (1-0) et donc contre la Biélorussie (2-1). Les Bleus, qui sont également imposés face à l'Angleterre, en match amical, en juin dernier, semblent de manière générale plus à l'aise face à de grosses nations.

Article le plus lu : Manifestation du 26 mai : qui défile ? Quel enjeu ? : voir les actualités

Coupe du monde

Annonces Google