Nasser Al-Khelaïfi : une villa en Sardaigne au cœur de la corruption ?

Nasser Al-Khelaïfi : une villa en Sardaigne au cœur de la corruption ? NASSER Al KHELAIFI - La police italienne indique que le président du PSG se serait servi d'une maison en Sardaigne comme moyen de corruption pour obtenir les droits TV de la Coupe du monde.

[Mis à jour le 13 octobre 2017 à 16h31] L'enquête au sujet d'une corruption éventuelle de Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA par Nasser Al-Khelaïfi, directeur général de beIN Media Group LLC, dans le cadre de l'attribution des droits de diffusion TV de la Coupe du monde de football d 2018 à 2030, rebondit aujourd'hui. Les autorités italiennes indiquent en effet ce vendredi qu'elles ont saisi une villa, en Sardaigne, appartenant à l'actuel président du PSG, qui aurait servi de "moyen de corruption" à l'encontre de Valcke. Le prix de cette maison est estimé à 7 millions d'euros, toujours selon la police transalpine.

Rappelons que jeudi, la justice suisse a annoncé via un communiqué que le parquet fédéral avait ouvert une procédure pénale contre les deux hommes. Jérôme Valcke est soupçonné "d'avoir accepté des avantages indus en lien avec l'octroi de droits média dans certains pays" de la part d'un homme d'affaires pour les Coupes du monde 2018, 2022, 2026 et 2030. Quant à Nasser Al-Khelaïfi,  il pourrait avoir reçu des avantages illégaux en lien avec la diffusion télévisée du Mondial de foot entre 2026 et 2030.

Nasser al-Khelaïfi. © NICOLAS MESSYASZ/SIPA

La justice suisse indique qu'une enquête a été ouverte le 20 mars 2017 pour "soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres" mais précise aussi, avec prudence : "Aucune personne n'est sous enquête. La présomption d'innocence s'applique à toutes les parties impliquées". Les autorités suisses expliquent également que des fouilles ont été effectuées en coopération avec plusieurs pays, en France, en Grèce, en Italie et en Espagne. En France, le Parquet national financier a également indiqué que deux magistrats avaient mené jeudi une perquisition dans les locaux parisiens de beIN Sports France.

Précisions également que Jérôme Valcke avait été limogé de son poste de secrétaire d'Etat de la FIFA en janvier 2016 après avoir notamment été accusé d'avoir emprunté des jets privés pour son compte personnel. Son nom était également apparu dans une affaire de revente de billets de la Coupe du monde 2014 et La commission d'éthique de la Fifa et dans une autre affaire de commercialisation des droits de diffusion à des prix inférieurs à leur valeur.

PSG / Coupe du monde