Parcours surprises en Coupe du monde L'Algérie en 1982

Pour sa première Coupe du monde, l'Algérie réalise le coup quasi-parfait lors du premier tour. En ouverture, les Fennecs créent la surprise face à la RFA de Felix Magath, qu'ils dominent 2-1. La suite se passe moins bien : l'Autriche est trop forte et l'emporte par deux buts d'écart (2-0). Pour autant, les Algériens redressent la tête en dominant le Chili (3-2) lors du 3e et dernier match de poule. Pour connaître leur sort, ils doivent désormais patienter en attendant le résultat du match RFA-Autriche.

L'enjeu est le suivant : pour se qualifier, l'Allemagne de l'Ouest doit absolument gagner ; l'Autriche, quant à elle, a déjà quasiment son billet en poche pour le 2e tour. Seule une défaite par 3 buts l'éliminerait.

Le match de la honte

maillot de l'algérie en 1982.
Maillot de l'Algérie en 1982. © DR

Dix minutes après le coup d'envoi, les Allemands ouvrent le score. Cyniques, les deux équipes calculent qu'un statu-quo les qualifierait toutes les deux. Dès lors, les joueurs abandonnent le pressing et se contentent de se faire des passes molles et inoffensives, parfois en marchant. Le public de Giron, où a lieu le match, siffle et scande le nom de l'Algérie. Ce "match de la honte" ou "pacte de non-agression de Giron" détruit tous les espoirs placés dans cette sélection algérienne douée et ambitieuse. Le match RFA-Autriche aura au moins servi à faire évoluer les règles du Mondial : depuis l'édition de 1982, toutes les équipes disputent leur dernier match de poule à la même heure pour éviter les arrangements.

Autriche / Algérie