Parcours surprises en Coupe du monde La Corée du Sud en 2002

Les co-organisateurs du Mondial de 2002, le Japon et la Corée du Sud, ont tous deux réalisé des parcours admirables au regard de leurs effectifs et du peu d'espoirs placés en eux. Les footballeurs nippons n'ont chuté qu'en 8e de finale face à la Turquie (0-1), après avoir battu entres autres la Russie au 1er tour. Quant aux Sud Coréens, véritables héros de cette édition asiatique, leur aventure s'est arrêtée aux portes de la finale.

Pologne et Portugal battus

le portugal de couto et pauleta s'est fait dompter par la corée du sud.
Le Portugal de Couto et Pauleta s'est fait dompter par la Corée du Sud. © Thierry Plessis

La République de Corée débute son incroyable épopée par une victoire facile contre la Pologne, le gardien de Liverpool Jerzy Dudek encaissant un but par période. Le match nul acquis face aux Etats-Unis rend la dernière rencontre décisive dans la course à la qualification.

L'équipe du Portugal, battue par les USA à la surprise générale (2-3) puis large vainqueur de la Pologne (4-0), se voit dans l'obligation de gagner. Pourtant, son armada de stars (Couto, Figo, Pauleta, Conceicao...) ne peut rien faire devant la ferveur des Sud Coréens, récompensés par un but de Ji Sung Park à 20 minutes de la fin... et par l'exclusion de deux Portugais.

But en or et penaltys

Plus fort encore : en 8e de finale, la Corée pousse l'Italie en prolongations après avoir égalisé à la 88e minute de jeu. Hwan Jung Ahn délivrera les siens en inscrivant le but en or. Le conte de fée se poursuit ensuite face à l'Espagne de Casillas, Puyol, Hierro, Morientes and co. Résultat final : 5-3 pour les Sud-Coréens aux tirs au but, le match s'étant soldé par un score vierge.

En demi-finale, la sélection de Guus Hiddink sort par la grande porte, battue de justesse par l'Allemagne (0-1) après avoir tenu pendant 75 minutes. Lors de la petite finale face à la Turquie, la Corée encaisse le but le plus rapide de l'histoire du Mondial (Hakan Sukur, 11 secondes). L'équipe élue "la plus spectaculaire de la FIFA" tentera de remonter la pente mais s'inclinera finalement 3-2.

Espagne / Italie