Les bagarres générales les plus célèbres Les démêlés de la mêlée

Le rugby est-il, comme le disent certains, "un sport de voyous joué par des gentlemen" ? A en voir ces échauffourées, il est permis d'en douter.

Bourgoin et Agen s'envoient des prunes

Fin octobre 2005, le championnat de France de rugby (Top 14) rougit à la suite du match disputé entre le CS Bourgoin-Jallieu et le SU Agen. En cause : une véritable bataille rangée qui démarre alors que la mi-temps vient d'être sifflée.

Tout part d'un uppercut lancé par le capitaine d'Agen Luc Lafforgue à la figure de Mickaël Forest, le demi de mêlée berjallien. Dès lors, les joueurs se ruent les uns sur les autres, pieds et poings en avant. La pelouse du stade Pierre-Rajon se transforme en ring de boxe où les coups pleuvent.

 

 

Deux mois de suspension ?

La commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby condamne les deux équipes à une amende de 10 000 € chacune pour n'avoir pas su maîtriser leurs joueurs. Plus marquant encore, la LNR inflige aux capitaines d'Agen et de Bourgoin (Luc Lafforgue et Julien Bonnaire) une suspension respective de 70 et 50 jours. Celle-ci a été réduite à 20 après que les deux hommes aient réalisé des travaux d'intérêt général.