Les plus incroyables retournements de situation Liverpool - Milan AC, 2005 Finale de la Ligue des champions

au terme d'un match au scénario fou, les reds finissent par gagner la coupe aux
Au terme d'un match au scénario fou, les Reds finissent par gagner la Coupe aux grandes oreilles. © Henri Vega / Galerie photo

La finale de la Ligue des champions version 2005 ressemble à une pièce de théâtre, avec son intrigue, son suspense insoutenable et son dénouement inattendu.

Acte 1 : Le Milan AC entre en scène, mettant son adversaire à terre au bout de 52 secondes de jeu. Paolo Maldini, l'homme de tous les records côté italien, marque le but le plus rapide de l'histoire de la Ligue des champions.

Acte 2 : Avant l'entracte, les Milanais assomment Liverpool par un doublé de l'Argentin Hernan Crespo inscrit aux 38e et 43e minutes. A la pause, 3-0 : le rideau se ferme et les supporters anglais font grise mine.

Acte 3 : Steven Gerrard remobilise ses troupes en trompant Dida de la tête (54e). Les Anglais repartent au combat et, en l'espace de six minutes, Vladimir Smicer puis Xavi Alonso permettent aux "Reds" de revenir à hauteur du Milan AC (3-3). Les Italiens tentent de reprendre l'avantage jusqu'à la fin du temps réglementaire, sans succès.

Epilogue : Au cours de la séance de tirs au but, les Milanais, maladroits, échouent par trois fois devant Jerzy Dudek, le grand gardien polonais. Dietmar Hamann, Djibril Cissé puis Vladimir Smicer, buteurs décisifs, offrent à Liverpool sa 5e Ligue des champions, vingt ans après le drame du Heysel.

Depuis 1962 et la victoire du Benfica sur le Real Madrid (5-3), jamais il n'y avait eu autant de buts marqués en finale de la compétition.

Milan / Liverpool