Le saviez-vous ?

Tout le magazine

 
Le carton rouge, sanction ultime du football. Photo © DR
 

On doit le carton, comme le football, à un Anglais : Ken Aston.
Cet arbitre assiste au match Angleterre-Argentine durant la Coupe du monde 1966. A cette époque, rien ne matérialise les sanctions : l'avertissement et l'expulsion se font de manière verbale.

Durant la rencontre, un joueur argentin est expulsé par l'arbitre mais il refuse de sortir. Depuis les tribunes, Ken Aston est écœuré par la réaction de l'Argentin.
Sur le chemin du retour, il s'arrête en voiture à un feu de circulation. Et là, eureka ! En voyant le feu jaune, qui signale "attention", puis le feu rouge lui signifiant "stop", il se dit que le code est adaptable au football. Un carton jaune servira à avertir un joueur, un rouge à l'exclure.

Son idée séduit la FIFA, qui l'adopte lors de la Coupe du monde 1970. Le dimanche 31 mai 1970, l'arbitre allemand Kurt Tschenscher octroie à Evgeni Lovchev, le n°6 de l'équipe soviétique, le 1er carton jaune de l'histoire de la Coupe du monde de football, lors du match de poule Mexique-Union Soviétique (0-0).

 


Magazine SportEnvoyerImprimerHaut de page

Votre avis sur cette publicité

Sondage

Face au scandale de dopage, faut-il boycotter la Coupe du monde de football 2018 en Russie ?

Tous les sondages