Les défaites aussi mythiques que des victoires Laurent Fignon dans le Tour de France 1989 : l'échec pour 8 secondes

laurent fignon a marqué l'histoire du tour avec sa défaite en 1989 pour 8
Laurent Fignon a marqué l'histoire du Tour avec sa défaite en 1989 pour 8 secondes. © L'Internaute Magazine / Cécile Debise

De quoi se souvient-on le plus ? Des deux victoires de Laurent Fignon dans le Tour de France en 1983 et 1984, ou de sa défaite pour 8 secondes dans la Grande Boucle 1989 ?

Son échec a marqué l'histoire de l'épreuve puisque c'est l'écart le plus faible enregistré entre le vainqueur et son dauphin.

Rappel des faits : avant la dernière étape du Tour 1989, le cycliste français compte 50 secondes d'avance sur Greg LeMond. L'ultime affrontement se joue dans le contre-la-montre de 24,5 km entre Versailles et Paris, le 23 juillet.

Le Français est quelque peu pessimiste puisqu'une inflammation à l'entrejambe l'a empêché de s'échauffer correctement avant cette dernière étape. De plus, l'Américain est particulièrement performant en contre-la-montre et utilise une nouvelletechnologie (dans l'étape Dinard-Rennes, il a expérimenté un guidon de triathlète, qui sera ensuite adopté par l'ensemble des coureurs).

Greg LeMond utilise un guidon de triathlète dans les contre-la-montre

Laurent Fignon termine 58 secondes derrière l'Américain sur cette étape. Après 3 257 km, il s'incline pour 8 secondes, l'équivalent de 82 mètres !


L'arrivée du Tour 1989 (archives INA)

Le podium du Tour 1989

A consulter aussi