Les disciplines des JO d'hiver

ski alpin
Ski alpin © Fotolia

Ski alpin : le sport roi des JO d'hiver

Le ski alpin est devenu sport olympique en 1936, à Garmisch-Partenkirchen, et compte 5 disciplines.

Descente
La descente est une épreuve de vitesse en une manche, qui combine virages rapides, sauts et glisse sur le parcours le plus long du ski alpin.

Slalom
Le slalom se déroule en deux manches, sur deux parcours différents (les plus courts de ski alpin) aux virages très serrés. Le classement s'effectue sur le temps cumulé des deux descentes.

Slalom géant
Cette épreuve se déroule aussi en deux manches sur deux parcours différents, mais les virages sont moins nombreux et moins serrés que ceux d'un slalom.

Super-G (super géant)
A mi-chemin entre la descente et le slalom, le super-G combine vitesse et précision des trajectoires. Il comprend des virages rapides, des sauts et des phases de glisse. Il se déroule en une seule manche.

Super combiné
Il combine une descente et une manche de slalom aux parcours plus courts que ceux des autres épreuves. Le classement s'effectue sur le temps cumulé.