1992-1993 : la disparition de Nigel Burgess

En 1992, le Vendée Globe a été frappé d'entrée par une énorme tempête. © Vincent Ramoul - Fotolia

Lors de l'édition 1992-1993, le Vendée Globe connaît malheureusement son premier drame avec la disparition en mer de l'Anglais Nigel Burgess, le lendemain du départ. Le skipper est emporté par la violente tempête qui s'abat à ce moment sur le Golfe de Gascogne, sans doute assommé et projeté par-dessus bord. Son corps est retrouvé quelques jours plus tard au large du cap Finistère. Une météo épouvantable qui oblige également Loïck Peyron à abandonner très rapidement.

Cette année-là, c'est le Français Alain Gautier qui s'impose en un peu plus de 110 jours, après un beau duel avec Philippe Poupon. Ce dernier, à nouveau malchanceux après son chavirage de 1989, est victime d'un démâtage à quelques jours de l'arrivée et doit s'avouer vaincu.

Suggestions de contenus