Reconnaître les symptômes

pratiquez le 'test de thompson' pour un premier diagnostic.
Pratiquez le "test de Thompson" pour un premier diagnostic. © L'Internaute Magazine / Marie Rialland

Il n'est malheureusement pas difficile de savoir si on est victime d'une rupture du tendon d'Achille. La douleur, localisée sous le mollet, est violente et soudaine.
Bien souvent, la rupture s'accompagne d'un claquement sonore, perceptible à quelques mètres de la victime qui s'effondre, incapable de poser le pied à terre.

Le tendon se rétracte en boule, du côté opposé à la rupture, et une ecchymose apparaît.

Etablir un premier diagnostic

Les symptômes suffisent en général à établir un diagnostic. Cependant, il existe un test dit "de Thompson" qui permet d'être sûr à 100 %. Il faut presser le mollet de la victime (allongée sur le ventre) avec une main. Si le tendon est rompu, le pied ne bouge pas. Sinon, le pied se soulève légèrement.