La rupture des ligaments croisés

la douleur liée à une rupture des ligaments croisés est beaucoup plus violente
La douleur liée à une rupture des ligaments croisés est beaucoup plus violente que pour une simple entorse ou une déchirure. © Hemera - Thinkstock

Les sportifs professionnels et amateurs redoutent cette blessure douloureuse, qui nécessite une longue période de repos. Quels sont les sports à risque ? Comment éviter les accidents ?

Comment reconnaître une rupture des ligaments ?

"Au cours d'un match de hand, raconte Anthonyje me retourne pour faire une passe, le genou n'a pas voulu suivre".
C'est l'exemple type de la rupture : la jambe part sur un côté mais le genou ne suit pas le mouvement, il se coince. Les ligaments croisés antérieurs, situés dans l'axe de l'articulation, s'étirent à l'excès et se rompent.

La douleur est beaucoup plus violente que pour une simple entorse ou une déchirure. Les symptômes, identiques, se manifestent de manière plus brutale : le genou gonfle très rapidement, et un hématome apparaît le plus souvent.

En général, la rupture s'accompagne d'un craquement sonore. Juste après le traumatisme, il est quasiment impossible de poser le pied à terre. Le genou n'est plus stable du tout.

Santé sport

Dernière minute