Partager cet article

RSS
L'Internaute > Sport > Contributions > Vous avez grimpé le Mont Ventoux à vélo ?
Vous vous êtes attaqué au "Mont Chauve" du Vaucluse et à ses 1 912 mètres. Comment vous êtes-vous préparé à cette épreuve physique ? Comment s'est déroulée l'ascension ? Par quel versant l'avez-vous gravi ? Et surtout quelles sensations avez-vous éprouvé pendant l'effort puis à l'arrivée au sommet ? Racontez-nous votre exploit.

Participez

Tous les articles L'Internaute

Ça se monte

 Ça se monte  

Andre-Jean Berthelot , Duvy le 04 mai 2010
Ça se monte -  - Vous avez grimpé le Mont Ventoux à vélo ?
Photo déposée par Andre-Jean Berthelot

Comment avez-vous préparé votre ascension du Mont Ventoux ?

En faisant 100 à 150 km par semaine à vélo.

Racontez-nous en détail votre parcours jusqu'au sommet (versant choisi, relief du parcours, moments difficiles...)

J'ai monté deux fois le Ventoux. La première fois en 1987 à 52 ans à vélo dit "normal". Je n'étais pas un grand cycliste mais j'avais un entraînement correct. J'étais accompagné d'une tendre amie qui a fait les 300 ou 400 derniers mètres à pied, mais qui l'a tout de même monté. Je n'en connais pas beaucoup capables de le faire... Moi j'ai monté les derniers km en prenant toute la route (en zigzags) pour diminuer la pente bien sûr...
Je l'ai remonté en 2008 à 73 ans mais cette fois en tricycle dit "couché". Cela monte mieux qu'un 2 roues, lentement comme la tortue de la fable...
Les deux fois je suis parti de Sault : c'est plus haut comme départ et plus facile jusqu'à Chalet Reynard. Nous étions toute une bande sur des vélos et tricycles couchés, bande joyeuse cantonnée au terrain de camping de Sault qui écumait toutes les routes de la région pour son plus grand plaisir.
Autant en 1987 j'avais peiné dans cette montée finale à partir de Chalet Reynard, autant je l'ai trouvée relativement plus "facile" 21 ans après malgré l'âge et la forme qui n'est plus la même, ceci grâce à ce modèle de cycle que nous appelons dans notre jargon un "trike". Et aussi grâce à la compagnie d'un ami plus jeune (-1 an) sur le même type d'engin que moi.

Quelles sensations avez-vous ressenti en haut ?

Le bonheur de retrouver au pied de la tour toute la bande que nous étions, dont pas un n'avait flanché (et dont fait partie la championne du monde féminine de vitesse à vélo).
  • Soyez le premier ou la première à réagir à ce temoignage : réagir
 

Les dernières contributions

 

 

En ce moment sur L'Internaute Sport

 
59 contributions : 1 ... 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 ... 59
 
Magazine Sport Envoyer Imprimer Haut de page




A VOIR EGALEMENT