L'Internaute > Télévision > 
Chat > Jean-Louis Missika
 CHAT 
Mars 2006

Jean-Louis Missika : "Internet va absorber la télé"

Nous vivons les dernières heures de la télévision. Le média rassembleur que nous connaissons se multiplie, se fractionne et finalement disparaît au profit d'Internet. C'est en tout cas la thèse de Jean-Louis Missika, un spécialiste des médias, qui était en chat sur L'Internaute le 30 mars.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
"La télé s'éteint doucement"

Faut-il comprendre "La fin de la télévision" comme un titre pessimiste ou un constat ?
Jean-Louis Missika :
C'est pour partie un constat et pour partie un pronostic, la télé change sous nos yeux et s'éteint doucement.

Vous parlez de la TV comme d'un "Media rassembleur", la télévision créait-elle vraiment du "lien social" ?
Elle mettait sous les yeux de tous le même message au même moment. C'était une écoute collective qui nourrissait et nourrit encore les discussions le lendemain au bureau ou avec les amis.

Le fait que les terminaux soient plus nombreux change-t-il vraiment le contenu ? On voit partout les mêmes infos et les mêmes images... est-ce que ce n'est pas avant tout cela qui crée une culture commune ?
Il suffit de comparer ce qu'écrit un correspondant d'un quotidien dans son journal et sur son blog pour comprendre que la nature et le style de l'info ne sont pas les mêmes quand le support et le terminal changent. La web TV sera différente de la télé que nous connaissons. De plus, la frontière entre journalisme amateur et professionnel sera de plus en plus poreuse.

Selon vous, la fragmentation de la TV est-elle un danger pour l'information ? Comment faire face à une information individualisée, éclatée, anarchique ?
Je crois que le risque est plutôt du côté de l'organisation du débat public qui est de plus en plus désynchronisé et atomisé. Le dialogue de sourd sur le CPE en est un exemple de plus. L'individualisation de l'information répond à une demande du public. Mais je pense que nous vivons une période de transition entre deux mondes. Quand Internet deviendra le media dominant une focalisation sur des sources d'information crédibles et puissantes aura sans doute lieu.

"On va assister à une internétisation de la télé"

Internet va -t-il remplacer complètement la télévision ?
Non, il va plutôt l'absorber ! La télé sur ADSL, c'est déjà de l'Internet. Progressivement, on va assister à une sorte "d'internetisation" de la télévision qui sera consommée sur différents supports, via différents réseaux, sur le mode de la consultation, avec une forte dimension multimédia.

Les émissions de variété drainent des millions de téléspectateurs. Or, ce genre d'émission est encore absent ailleurs qu'à la télévision. Ce n'est pas Internet ou des podcasts qui remplaceront ces émissions dans un proche avenir !
Vous voulez sans doute parler de la Star Ac, qui est de la télé réalité plutôt que de la variété. Je défends l'idée que la télé réalité est une tentative réussie d'empêcher les 13-25 ans d'abandonner complètement la télévision. En même temps, il y a un certain épuisement du genre qu'on peut noter dans les audiences. Comme je l'ai dit, Internet va absorber la télé, ces émissions changeront de forme. Elles seront plus interactives mais draineront toujours de l'audience. Il ne faut pas oublier non plus que les stars de ces émissions sont inconnues d'un large public adulte.

"C'est la télévision comme rendez-vous fédérateur qui disparaît"

Vous parlez de la fin de la TV et en même temps les Français n'ont jamais autant regardé la TV ?
Contrairement aux apparences, ce n'est pas contradictoire. L'apparition de la TNT donne à un large public une offre élargie et fragmentée, qui se traduit par une plus grande consommation d'images. Quand je parle de la fin de la TV, je ne veux pas dire fin de la réception d'images à domicile, bien au contraire. Les images seront omniprésentes. C'est la télé en tant que rendez-vous fédérateur et rassembleur qui disparaît.

Ce qui est curieux avec la web-télé-podcast (merci d'inventer un autre mot !), c'est de réaliser qu'on commence à utiliser la télé à l'heure choisie, pas au rdv de 20h : cela signifie-t-il qu'il va devenir impossible de savoir cibler un public précis ?
Impossible non, mais difficile oui. L'autre mot pour web-tv-podcast, c'est "télévision non linéaire", ce qui n'est pas terrible non plus ! Non linéaire, ça veut dire que les gens consomment à la demande. Pour les annonceurs c'est un casse-tête car les décodeurs avec disque dur permettent de zapper la pub. Et même si les gens la regardent, on ne sait pas très bien qui et quand.

Pour l'avenir et avant la coupe du monde, vaut-il mieux investir dans une TVHD ou un téléphone 3G ?
Ca dépend où vous serez pour voir les matchs. Le 3G c'est pour le train ou le bureau !

A quoi ressemblera la télévision dans une dizaine d'années ?

Peut-être à ce que vous êtes en train de regarder.

En savoir plus sur Jean-Louis Missika : lire sa présentation

 

La fin de la télévision
De Jean-Louis Missika
Paru le 9 mars 2006
Editions du Seuil
96 pages

Consulter les distributeurs du net



» Tous les chats de L'Internaute

 
 Alice Pouyat, L'InternauteTélévision
 
Magazine Télévision
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
Quelle suite de série attendez-vous avec le plus d'impatience ?

Je ne sais pas

La saison 2 de "Desperate Housewives"

La saison 3 de "Lost"

La saison 2 de "Prison Break"

La saison 3 de "Grey's Anatomy"

Tous les sondages

 
linternaute Qui sommes-nous ? | Contact | Données personnelles | La société | Newsletter | Publicité | Recrutement