Nabilla Benattia pourrait refaire de la télévision !

Nabilla Benattia pourrait refaire de la télévision ! Selon le chef d'inculpation que la justice retiendra contre Nabilla Benattia, la star de la téléréalité, pourrait peut-être refaire de la télévision très prochainement. Mais encore faut-il qu'elle le veuille.

On en sait plus sur le coup de folie de Nabilla Benattia et sur les conséquences qu'il pourrait bien avoir pour la starlette de la téléréalité. Nabilla, qui aurait poignardé son compagnon Thomas Vergara dans la nuit de jeudi à vendredi, dans un hôtel de Boulogne-Billancourt, risque entre 5 et 30 ans de réclusion criminelle. Thomas Vergara est sérieusement touché au thorax (au cœur et au poumon) et, même si ses jours ne sont pas en danger a priori, c'est bien la "tentative d'homicide" qui devrait être retenue. Mais elle aurait une chance d'échapper à ce chef d'accusation : si le thorax est bien une zone vitale, la taille de la lame utilisée pourrait jouer un rôle. Certains médias indiquent déjà que le couteau utilisé par Nabilla était "trop petit pour tuer". Dans un tel cas, la justice pourrait décider de lui épargner la criminelle et l'inculper pour "violences volontaires".

Dans tous les cas, et même si son compagnon ne semble pas décidé à porter plainte, Nabilla aura deux circonstances aggravantes selon Maitre Eolas, qui évoque l'affaire pour l'Express : "l'usage d'arme et le fait que sa victime soit son concubin". Selon ce bloggeur bien connu pour son expertise en matière juridique, Nabilla risquerait alors entre 5 et 7 ans de réclusion, le tout en fonction des jours d'ITT auquel serait contraint son compagnon. Du chef d'inculpation ("tentative d'homicide" ou "violences volontaires") dépendra aussi l'avenir très proche de Nabilla : d'un côté la préventive, de l'autre une éventuelle remise en liberté avec contrôle judiciaire jusqu'au jugement. Ce qui signifie, poursuit maitre Eolas, qu'elle pourrait continuer à faire de la télévision ! Si elle le souhaite bien évidemment.

EN VIDÉO - Cet été, un programme était exclusivement réservé à Nabilla.

Nabilla Benattia : "On ne peut pas être pénalisé toute sa vie"

Le juriste n'évoque pas en revanche les premières dénégations suivies d'aveux de la belle. Après avoir nié les faits et parlé d'une agression, Nabilla aurait en effet avoué être à l'origine des coups portés. Le déni est-il de nature à alourdir la sanction ? Au contraire, le fait d'avoir avoué après plusieurs heures de garde à vue va-t-il la faire bénéficier de circonstances atténuantes ? Difficile d'y voir clair pour l'instant. Mais à lire une interview du Point, réalisée peu avant le drame (le 22 octobre), il semblerait de Nabilla ne soit pas disposée à tirer un trait sur sa prometteuse carrière.

Evoquant son passé judiciaire (elle a déjà fait de la préventive en Suisse pour fraude), elle insistait sur le droit à l'oubli pour les anciens condamnés : "Quand on fait des erreurs de jeunesse, on ne peut pas être pénalisé toute sa vie", répondait ainsi Nabilla aux journalistes du Point. "Même si on tue des gens ou que l'on fait des choses gravissimes, on est tous des êtres humains, on a droit à l'erreur", déclarait-elle ajoutant : "Il faut payer sa peine, et une fois que la peine a été payée, on ne peut pas vous pénaliser toute une vie." Des mots qui résonneront d'une manière toute différente désormais.

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google