Nabilla en prison : la justice ne veut pas la libérer

Nabilla en prison : la justice ne veut pas la libérer La demande de remise en liberté conditionnelle de la starlette, examinée ce jeudi 20 novembre, a donc été rejetée. "Nabilla Benattia reste en prison pour le moment" a déclaré une source judiciaire.

Nabilla reste en prison. La cour d'appel de Versailles a rejeté, ce jeudi 20 novembre en fin d'après-midi, la demande de remise en liberté de la vedette de téléréalité, selon une source judiciaire. Soupçonnée d'avoir poignardé son compagnon, Thomas Vergara, dans la nuit du 6 au 7 novembre à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), la plantureuse brune de 22 ans reste donc en détention provisoire à la maison d'arrêt pour femmes de Versailles. Elle y est incarcérée depuis le 9 novembre dernier. La cour s'est alignée sur l'avis de la juge d'instruction chargée du dossier, qui avait décidé du placement en détention de la jeune femme.
Un nouveau coup dur pour Nabilla qui a dû être hospitalisée hier, mercredi 19 novembre, à l'hôpital pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne), selon Closer.  La chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" s'est plainte d'étranges douleurs aux poumons. Difficile d'établir la cause de cette gêne. L'avocat de la starlette, Me Christian Saint-Palais a, en tout cas, rejeté la thèse de la surdose médicamenteuse, évoquée par la presse people. "C'est de l'affabulation", a-t-il fait savoir. La surconsommation de tabac a également été avancée.

En vidéo - Avant le drame, Nabilla était notamment chroniqueuse pour l'émission "Touche pas à mon poste", diffusée sur D8.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google