Intimidations, censure, mises à l'écart... La méthode Bolloré pour détruire l'esprit Canal

Intimidations, censure, mises à l'écart... La méthode Bolloré pour détruire l'esprit Canal Depuis son arrivée à la tête du groupe Canal +, Vincent Bolloré a fait couler beaucoup d’encre. Focus sur l’homme d'affaires qui fait trembler la chaîne cryptée.

Été 2015. Les téléspectateurs apprennent avec effarement que Les Guignols de l'info pourraient ne pas revenir à l'antenne à la rentrée de septembre. Cette décision aurait été prise par Vincent Bolloré, l'actuel dirigeant du groupe Canal + et de Vivendi. Si tout est depuis rentré dans l'ordre, l'émission satirique étant diffusé chaque soir (mais en crypté), cette affaire a eu pour effet de placer Vincent Bolloré sur le devant de la scène. Depuis, les langues des employés de Canal + se sont déliées grâce aux enquêtes de médias comme Les Inrocks, Les Jours ou encore le site Puremédias. L'occasion pour la rédaction de Linternaute.com de s'intéresser à la méthode de Vincent Bolloré pour relancer une chaîne en perte de vitesse.

Comme vous pouvez le découvrir en cliquant sur notre dossier ci-dessus, Vincent Bolloré n'est pas une personnalité appréciée par tous les employés du groupe Canal +. A commencer par Patrick Menais, le responsable du Zapping de la chaîne. Ce dernier n'a pas hésité à critiquer plusieurs fois son patron dans son émission. Même chose pour Groland, dont les auteurs ont joué la carte de l'humour, en faisant semblant de ne pas trembler devant l'arrivée de Vincent Bolloré. Mais il ne faut pas oublier le cas Cyril Hanouna, qui pense au contraire beaucoup de bien du businessman. Ce dernier n'hésite d'ailleurs pas à le qualifier de "grand frère". Pour tout savoir sur les problèmes rencontrés par le groupe Canal + actuellement, il vous suffit de vous référer à notre dossier spécial.

Cyril Hanouna / Vincent Bolloré

Annonces Google