Aurore Thibaud (Miss Rhône Alpes) : elle veut être pilote de chantier

Aurore Thibaud (Miss Rhône Alpes) : elle veut être pilote de chantier Aurore Thibaud, mis Rhône Alpes, présente un profil atypique chez les Miss France : destinée à piloter des chantiers de construction, elle s'affiche comme une meneuse d'homme pleine de caractère.

On ne vous ressortira pas le cliché du garçon manqué qui voulait devenir Miss. Mais Miss Rhône Alpes, Aurore Thibaud, présente tout de même un profil, un parcours et un caractère plutôt inhabituels dans un concours comme celui des Miss France. La jeune femme de 20 ans, qui en est à sa seconde participation au concours (elle était dauphine de Miss Rhône Alpes en 2013), fait preuve de la même abnégation pour le concours 2015 que dans son métier : elle se destine à devenir pilote de chantier. Un métier qui, sans tomber dans le cliché, est plutôt masculin, voire exclusivement. Du coup, Aurore Thibaud a l'habitude de ne pas trop se laisser faire et de s'affirmer comme elle l'a indiqué à Métro avant le grand concours Miss France 2015 de ce samedi 6 décembre.

Du haut de son mètre 76, la jeune candidate est originaire de l'Isère et suit des cours en seconde année au sein de l'Institut supérieur de la construction de Grenoble. Bien qu'elle n'ait pas encore terminé ses études, elle déclare d'ores et déjà avoir réussi s'imposer "dans ce milieu d'hommes". Comment ? Il semblerait que la Miss soit dotée d'un caractère bien trempé et se soit déjà frottée à ses camarades de classes masculins qu'elle côtoie "toute l'année". Preuve de ce caractère : Aurore Thibaud fut l'une des rares miss à s'exprimer à la sortie du test de culture générale réalisé traditionnellement avant le concours. Nullement impressionnée, elle a déclaré aux journalistes qu'il fallait bien en passer par là, sachant que Miss France était destinée à rencontrer "les grands de ce monde". Et puis pas question pour elle de rester dans le costume de la fille à qui l'on demande "soit belle et tais-toi" ! Avant ce 6 décembre, Miss Rhône Alpes affirmait qu'elle comptait bien rester elle-même devant Jean-Pierre Foucault et le jury. Ça promet.

Article le plus lu - L'hommage de Trump à Aretha Franklin critiqué › Voir les actualités

Annonces Google