Saturday Night Live : que retenir de ce premier "SNL" signé Gad Elmaleh ?

SATURDAY NIGHT LIVE - Gad Elmaleh débarquait à la tête du "SNL" français jeudi 5 janvier. Alors, qu'est-ce que le Saturday Night Live ? Pourquoi est-il programmé un jeudi ? Qui étaient les invités ? Quels sont les premiers retours ?

[Mis à jour le 6 janvier 2017 à 00h16] Le Saturday Night Live de Gad Elmaleh commençait non pas samedi, mais bien jeudi 5 janvier. Au programme ? Sketches, parodies et même quelques prestations musicales. De quoi passer une agréable soirée. Et pourtant, à la fin de l'émission, les avis sont partagés. Si pour beaucoup cette reprise du show américain est une véritable réussite, d'autres regrettent d'avoir zappé sur M6. Alors, que faut-il en retenir ? Quel était le programme du Saturday Night Live de Gad Elmaleh ? Qui étaient ses invités ? Et puis surtout, pourquoi était-ce un jeudi ?

De quoi est fait ce Saturday Night Live à la française ?

Respectant les fondamentaux de l'émission originale, cette adaptation sur M6 donne la part belle aux sketches, mais aussi aux parodies. Premier maître de cérémonie de ce format mythique aux États-Unis, Gad Elmaleh était au centre de cette émission, à la présentation et dans les sketches. Ce premier Saturday Night Live était diffusé en direct de l'Élysée Montmartre à partir de 21 heures sur M6. Au programme, l'émission rendait hommage à certains des plus illustres sketches de la version américaine de Saturday Night Live.

Comme promis par M6, des parodies de vos émissions télévisées préférées étaient présentées. Première d'entre elles, celle du Meilleur Pâtissier où un Gad Elmaleh blond est venu défendre son gâteau. Une parodie de Mariés au premier regard s'en est également suivie. Des prestations musicales d'artistes, restés jusque là secrets, étaient également attendues. Jain, Vianney ou encore Maître Gims se sont produits en direct. Et période électorale oblige, ce SNL français s'est attaché à commenter l'actualité, mais aussi la vie politique. Pour l'occasion de cette première diffusion, Jamel Debbouze et Gad Elmaleh se sont opposés dans "le vrai débat des primaires", de quoi se moquer du climat politique ambiant. 

Pour ou contre : les premières critiques

Si après 45 minutes d'émission, la majorité des internautes semblaient conquis sur Twitter, la longueur du "vrai débat des primaires" a littéralement fait basculer la teneur des commentaires postés par les twittos. "Je pensais pas mais c'est vraiment pas mal", confiait dans un premier temps un internaute, une cinquantaine de minutes après le commencement. Et un autre de se réjouir : "Excellent!! Ça faisait longtemps que la France attendait un spectacle comme ça !! Du rire et bien réalisé! Je veux ça dans ma tv!!" Mais l’enthousiasme est vite passé, laissant place à des critiques plus négatives. Les adjectifs "lourd", voire "gênant", n'ont pas tardé à faire leur apparition sur la toile. "Jusque là c'était sympa puis ils ont fait un dab", affirme une tweetos peu après 22 heures, et un autre de conclure : "Gad Elmaleh c'est plus ce que c'était ..."

La tentation de comparer la version française à la version américaine était grande pour d'autres. Bon nombre d'adeptes de la version originale n'ont pas réussi à se laisser convaincre, préférant parfois même quitter le direct pour se repasser un numéro made in USA. "Je n'ai pas survécu au #SNLGAD faut arrêter de copier les ricains. Ça marche jamais chez nous!!!", s'est exclamée une internaute. Après 22h30, le tri semblait s'être opéré. Les déçus avaient quitté le match, les conquis repris le contrôle sur Twitter...


Une myriade d'invités

Comme le veut la coutume, les invités étaient nombreux et prestigieux. Pour l'occasion, Gad Elmaleh s'était entouré de nombreux noms de l'humour francophone : Jamel Debbouze, Kev Adams, Arié Elmaleh, Vincent Desagnat, Philippe Lellouche, Tarek Boudali, Charlotte Gabris, Elodie Fontan, Fatsah Bouyahmed, Ahmed Sylla, Malik Bentahla, Julien Arruti, Marc-Antoine Le Bret et Gérard Darmon étaient présents pour lui prêter main forte. Sur Instagram, Gad Elmaleh avait également annoncé la venue de Logan Paul, acteur américain et star des réseaux sociaux, lors de son Saturday Night Live. Une surprise qui aura peut-être donné une aura internationale à l'émission française.

 

En repet pour le #SNL ! Rendez-vous jeudi sur @m6officiel #SNLM6 @jameldebbouze

Une photo publiée par Gad Elmaleh (@gadelmaleh) le

Le SNL... un jeudi ?

Si vous avez suivi au moins un cours d'anglais dans votre vie, il ne vous aura pas échappé que Saturday Night Live est une émission liée en particulier à un jour de la semaine : le samedi. En revanche, M6, qui a décidé de reprendre le format cette année, a décidé de jouer la différence et de diffuser l'émission... un jeudi ! C'est donc jeudi 5 janvier que vous pouviez découvrir Gad Elmaleh, fort de sa conquête des Etats-Unis, à la tête du SNL français.

Mais pourquoi l'émission est-elle diffusée un jeudi et pas un samedi comme le veut la coutume américaine ? Dans les spots promotionnels, Gad Elmaleh explique avec humour : "Vous ne trouverez pas d'humoristes qui travaillent le week-end en France." Et d'ajouter en plateau lors du premier numéro de l'émission : "C'est la french touch !", comprendre "la touche française". En réalité, c'est un choix de programmation pur de la part de M6, qui l'a confirmé auprès du Huffington Post : "La case du samedi est historiquement dédiée aux séries américaines sur M6, les soirées d'humour sont le plus souvent diffusées le jeudi." Aucune chance de retrouver autre chose un samedi soir donc. Pas même le Saturday Night Live, il faudra s'y faire !

"Les Américains vont se moquer de nous", selon Gad Elmaleh

Adapter un monument de l'humour américain en France est une sacrée gageure pour M6 et Gad Elmaleh. Flatté qu'on ait pensé à lui, le comédien a expliqué à Puremédias qu'il aurait été vexé que quelqu'un d'autre que lui soit appelé avant lui. Pour Gad Elmaleh, "le SNL c'est une institution. C'est l'émission qui a marqué plusieurs générations et qui a surtout révélé des grands acteurs et des grands humoristes", expliquait-il au micro de RTL. Toutefois, l'humoriste ne souhaitait pas rester simplement dans l'admiration de la cultissime émission américaine. "On n'a rien à leur envier. Je leur dis même à eux. Quand je vois les émissions qu'on fait en France, la recherche, la sophistication. On sait faire et parfois mieux qu'eux. On va s'inspirer et on va faire des sketches qui collent vraiment à l'actu française." Gad Elmaleh ne se faisait pas d'illusion pour autant. Selon lui, les Américains allait prêter attention à ce qu'il allait faire et se feraient les crocs sur ses erreurs. "Je vous garantis qu'ils vont passer des extraits du SNL français en se foutant de notre gueule." Rendez-vous vendredi pour savoir ce qu'en auront penser les Américains donc, mais gageons que tout ceci sera bon enfant !

Une inspiration américaine mais des rouages différents

Contrairement à son illustre prédécesseur outre-Atlantique, l'émission ne sera pas hebdomadaire, mais M6 compte bien faire de Saturday Night Live un nouveau rendez-vous d'humour. Lors des prochains épisodes, dont la date de diffusion reste à déterminer, d'autres personnalités prendront les commandes de l'émission, entourées d'invités sans cesse renouvelés.

Au niveau des auteurs des sketches et parodies, on retrouve Julien Hervé (auteur pour les Guignols de l'info jusqu'à 2015), Philippe Mechelen (Les Tuche 1 et 2, Les Guignols de l'info) et Christophe Duthuron (Un gars une fille, Brice 3) qui sont loin d'être des amateurs. Notons tout de même que la production a fait le choix d'un nombre restreint d'auteurs, là où le SNL américain privilégie une réserve de plus de vingt auteurs. À la production, c'est la société Together Media, co-gérée par Renaud Le Van Kim (ex Grand Journal), qui s'occupe d'importer le format américain, souvent imité par le passé (Le Débarquement, Les Nuls l'émission, Samedi Soir en direct), mais jamais véritablement pérennisé.

Saturday Night Live avec Gad Elmaleh – diffusion au Programme TV sur M6 le 5 janvier 2017 à 21 heures.

Article le plus lu : La compagne de Manuel Valls est une "femme à poigne" : voir les actualités

M6 / Gad Elmaleh

Annonces Google