Cyril Hanouna : des excuses après la séquence homophobe

Dans les colonnes de Libération, Cyril Hanouna publie une lettre d'excuses où il explique que le sketch diffusé il y a quelques jours dans son émission "n'avait pas lieu d'être".

09:35 - Le jeune homme pour qui Cyril Hanouna s'est fait passé l'interpelle

A l'origine du scandale, un canular dans "TPMP Radio Baba" où Cyril Hanouna se faisait passer pour un homme bisexuel cherchant l'amour. Il avait donc publié une annonce avec une photo d'un corps parfaitement sculpté, une photographie usurpée à un homme du nom de Max Emerson, mannequin américain. Interpellé sur les réseaux sociaux, celui-ci a réagi dans une réponse détaillée à L'Express : "Peu importe l'intention première, Cyril Hanouna doit prendre la responsabilité des dommages qu'il a causés, des gens qu'il a offensés et humiliés. Ce type de langage et d'attitude peut être très dangereux." Il ne compte pas poursuivre l'animateur en justice mais lui demande plus tôt de reverser ses revenus à des associations : "je préférerais qu'il reverse tous ses revenus publicitaires de la semaine à la GLAAD (la Gay & Lesbian Alliance Against Defamation)." Le message est passé. Cyril Hanouna l'entendra-t-il ?

09:15 - Le fondateur de l'association Le Refuge réagit aux excuses

Dans une interview accordée à Europe 1, le fondateur et président de l'association Le Refuge (qui cherche à aider les jeunes victimes d'homophobie) Nicolas Noguier trouve que les excuses de Cyril Hanouna publiée dans Libération arrivent "un peu tard". Il s'interroge sur la nature de ces excuses : "Je me demande si ce sont vraiment des excuses sincères ou si c'est lié à la situation très difficile qu'il vit" en ce qui concerne la décision du CSA d'ouvrir un nouveau dossier de sanction à l'encontre de la chaîne et de l'émission. Nicolas Noguier appelle d'ailleurs le CSA à une décision exemplaire : "interdire cette émission en tant que telle. Ce n'est pas la première fois qu'il y a des dérapages et au bout d'un moment, il faut vraiment sanctionner."

23/05/17 -  18:53 - Il n'y aura pas de publicité dans TPMP le 23 mai

Suite aux retraits successifs de multiples marques qui ont souhaité quitté les plages publicitaires de Touche pas à mon poste dans le sillage de la polémique, aucun spot publicitaire ne sera diffusé ce mardi 23 mai. Une situation absolument inédite alors que TPMP compte trois interruptions de réclames à l'accoutumée. La chaîne a finalement décidé de retirer toutes les pages de pub prévues ce soir par les marques qui n'auraient pas encore décidé de leur retrait. C'est une décision qui est particulièrement lourde pour la chaîne gratuite dont le vaisseau amiral est justement Touche pas à mon poste.

23/05/17 -  18:37 - Le CSA ouvre une troisième procédure contre TPMP

Après la création de deux dossiers par le CSA autour de deux séquences diffusées dans TPMP fin 2016, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a ouvert une nouvelle procédure de sanction contre l'émission de C8, accusée d'avoir diffusé une séquence homophobe dans l'émission "TPMP Radio Baba", pour "méconnaissance du respect de la dignité humaine et encouragement à un comportement discriminatoire". Quant aux deux autres dossiers, ceux-ci viennent tout juste d'être rendus par le rapporteur indépendant. Il ne reste donc plus qu'au régulateur de suivre ses recommandations ou non après avoir organisé les dernières auditions des représentants de la chaîne.

23/05/17 -  18:27 - Michael Zazoun, ancien employé de Cyril Hanouna, sort de son silence

En janvier 2015 les auditeurs de Virgin Radio apprenaient que Michael Zazoun, alors au côté d'Enora Malagré dans son émission tardive "Enora le Soir", avait quitté l'équipe "pour se consacrer à ses activités dans le domaine pharmaceutique". Aujourd'hui, à l'occasion d'un long post Facebook, il s'exprime à propos de la séquence jugée homophobe diffusée dans TPMP. Il y pointe du doigt l'animateur phare de C8 : "Quand Cyril Hanouna menace ou insulte, il le fait souvent autour d'une cour afin d'asseoir sa surpuissance." On lui aurait d'ailleurs rapporté certains propos de Cyril Hanouna : "Michael Zazoun c'est un p***, et les p**** ça finit toujours par t'enculer' [...] C'est ainsi que ces propos m'ont été rapportés par différentes personnes, car il ne me les a jamais proférés en face, et que craignant davantage de trahir mes valeurs que cautionner celles d'un tyran de salon, j'ai posé ma démission d'une émission de radio qu'il produisait et que pourtant j'adorais faire."

23/05/17 -  18:19 - Le CSA fait une mise au point relative à TPMP

Dans un communiqué de presse diffusé ce mardi 23 mai, le CSA explique que "Constatant que C8 avait déjà fait l'objet de deux mises en demeure pour méconnaissance du respect de la dignité humaine et encouragement à un comportement discriminatoire, le directeur général du CSA a transmis ce jour ces informations au rapport indépendant. [...] A l'expérience, il apparaît nécessaire de faire évoluer le cadre juridique de la procédure afin de la rendre plus efficace et plus conforme aux impératifs de nos missions." En d'autres termes, le CSA semble en avoir assez d'avoir les pieds et poings liés face aux différentes séquences polémiques de TPMP et demande à ce que son cadre juridique puisse évoluer pour lui permettre une action plus rapide.

23/05/17 -  11:52 - Cyril Hanouna admet que TPMP a "déconné sur le piège"

Alors que Mathieu Delormeau explique qu'il comprend "l'acharnement médiatique" autour de la séquence jugée homophobe diffusée dans TPMP il y a quelques jours, Cyril Hanouna semble faire une concession. "Je pense qu'il a raison Mathieu, c'est sur ça qu'on a déconné. Sur le piège en lui-même, je suis assez d'accord avec lui." Et Delormeau de terminer : "Imaginez-vous s'il y avait eu une conséquence ensuite, si le môme avait fait une bêtise... On joue pas avec ça." Séquence sérieuse qui sera coupée par un problème en régie.

23/05/17 -  10:44 - Le sponsor officiel de l'émission arrête sa campagne

Dans le sillage de nombreuses autres marques, la marque Petit Navire, sponsor de l'émission, a explique à BuzzFeed News qu'elle "tient à préciser qu'il ne cautionne en aucun cas tout propos discriminatoire ou humiliant." La marque a donc arrêté sa campagne en relation avec Touche pas à mon poste.

23/05/17 -  10:32 - De nombreux annonceurs se retirent de l'émission

Suite aux accusations d'homophobie à l'encontre de Touche pas à mon poste et certaines séquences polémiques, des marques ont décidé de demander l'arrêt de leurs campagnes publicitaires dans les plages proposées par l'émission. C'est le cas notamment de Bosch qui explique à BuzzFeed : "Bosch ne cautionne pas ce qui est passé et les propos qui ont été tenus. La marque a décidé d'arrêter la publicité digitale et télé en cours et à venir pour cette émission." Chanel a fait de même tout comme Disneyland Paris, Décathlon, Bouygues Immobilier, le groupe PSA mais aussi Flunch. Les compagnies de téléphonie Orange et SFR se joignent à cette liste tandis que Lu et Easyjet, quant à eux, annoncent réfléchir à la question.

22/05/17 -  17:08 - Une enquête ouverte pour "usurpation d'identité" ?

Quelques jours après son canular téléphonique en direct dans Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna est dans la tourmente. Selon les informations du Parisien, une enquête pour "appels malveillants et usurpation d'identité" aurait été ouverte après son émission datant du 18 mai dernier. Ce soir-là, l'animateur de C8 avait contacté deux commissariats. Le premier en se faisant passer pour un britannique et le second en faisant croire qu'il était policier.

La semaine dernière, dans son émission Touche pas à mon poste diffusée sur C8, l'animateur Cyril Hanouna a lancé une petite annonce en se faisant passer pour un bisexuel. En direct, de nombreux hommes ont répondu à l'animateur de C8, ne sachant pas qu'ils étaient écoutés par des millions de téléspectateurs. Très vite, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a reçu de nombreux signalements, plus de 18 000 à l'heure où nous écrivons ces lignes. Une grande partie du public a dénoncé le caractère homophobe de cette séquence de TPMP, qui a choqué beaucoup de téléspectateurs. De nombreuses associations défendant les droits des personnes homosexuelles sont aussi montées au créneau afin de critiquer Cyril Hanouna et son équipe.

Sur Twitter, le présentateur tout puissant s'est défendu en s'adressant directement à ses abonnés : "Mes chéris, quel plaisir d'avoir pu discuter avec les associations et d'avoir pu mettre fin à cette polémique. Je serai toujours là pour vous". Il se targue même d'avoir ouvert l'esprit des internautes grâce à cette séquence qui fait polémique : "Je suis heureux car grâce à cette mise au point, beaucoup de gens ont découvert les valeurs d'égalité, de tolérance, de partage, que défend Touche pas à mon poste."

Quelle décision du CSA ?

Voilà ce qu'a répondu le CSA suite à la réception des signalements des téléspectateurs : "Nous procédons toujours de la même manière lorsque nous sommes largement interpellés. Le CSA est une instance rigoureuse." Ce n'est pas la première fois que l'émission Touche pas à mon poste est dans le viseur du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. On se souvient notamment de "l'affaire des nouilles de Matthieu Delormeau" et le "Baiser volé de Jean-Michel Maire". Pour le moment, le CSA n'a encore pas pris de décision concernant la séquence jugée homophobe.

Article le plus lu : Attentat de Manchester : le nom de l'auteur dévoilé : voir les actualités

Cyril Hanouna / Touche pas à mon poste