Jean-Marc Morandini : deux nouvelles plaintes, l'animateur en danger ?

MORANDINI - Le présentateur est de nouveau dans la tourmente, avec l'annonce de l'ouverture d'une enquête par un juge d'instruction suite à deux plaintes pour harcèlement sexuel.

[Mis à jour le 7 mars 2018 à 17h32] Jean-Marc Morandini refait la Une de l'actualité ce jeudi 7 mars 2018 suite à l'ouverture d'une nouvelle enquête dans une affaire de harcèlement sexuel. Selon une information confirmée par BFMTV et France Info, deux comédiens de la websérie "Les faucons" produite par Jean-Marc Morandini ont porté plainte, ce qui a déclenché l'ouverture de deux informations judiciaires, avec la saisie d'une juge d'instruction. Pourtant, les deux hommes avaient déjà porté plainte en janvier 2017, avant que leur dossier ne soit débouté. Pour le moment, aucune audition n'est prévue. Le résumé de l'affaire Jean-Marc Morandini est consultable ci-dessous.

Le procès Morandini

En janvier 2017, on apprenait qu'une première affaire avait été classée sans suite pour Jean-Marc Morandini, accusé de "harcèlement sexuel et travail clandestin". Cette plainte, déposée par plusieurs comédiens ayant joué dans la web-série "Les Faucons", produite par l'animateur, a donc été classée sans suite par le parquet de Paris. Rappelons tout de même que Jean-Marc Morandini n'est pas encore tiré d'affaire puisqu'il est toujours sujet d'une enquête, cette fois pour corruption de mineur aggravée, pour laquelle il a fait l'objet d'un contrôle judiciaire et d'une mise en examen.

Pour rappel, cette deuxième affaire, elle, concerne deux plaintes déposées par deux jeunes hommes. Le premier plaignant évoque des échanges de SMS et des propositions d'ordre sexuel de la part de Jean-Marc Morandini, alors qu'il était mineur. Le second affirme avoir été convié au domicile de l'animateur afin d'y passer un casting où il aurait dû poser nu lors d'une séance photos. Toutefois, 20 Minutes fait écho en juin 2017 d'une requête en nullité de la part des avocats de Jean-Marc Morandini, qui annoncent que l'animateur n'a pas été prévenu de l'opération de police prévue à son domicile en septembre 2016 pour effectuer une perquisition. Suite à ce vice de forme, une partie de l'enquête est annulée par la justice.

Morandini et Les Inrocks : l'enquête

A l'origine de tout ce ramdam, un article publié dans Les Inrocks qui enquête sur les pratiques de Jean-Marc Morandini. Le sujet se base sur la production de la web-série Les Faucons, produite par Ne Zappez Pas (société de production de Jean-Marc Morandini). Son concept : suivre une équipe de football en banlieue parisienne. La société contacte de nombreux jeunes comédiens entre 18 et 25 ans sur le site Nawak où ils ont déposé leur CV. Trois épisodes de la web-série ont été diffusés sur la chaîne Dailymotion officielle de jeanmarcmorandini.com. La description de celle-ci ne laisse rien à l'imagination : "Drogue, sexe, nudité, la série ne s'interdit rien", nous dit-on d'entrée. "Les Faucons est une série inédite et sans tabou qui se veut le reflet de la vie réelle des jeunes d'aujourd'hui."

Jusqu'ici, rien de bien étonnant. Mais ce sont les méthodes utilisées lors du casting qui sont visées ici par Les Inrocks. En effet, en enquêtant auprès des comédiens recrutés par la production, le magazine s'est rendu compte de pratiques plus que douteuses, à commencer notamment par une compétence jugée "primordiale" pour les jeunes comédiens : pouvoir tourner des scènes de nu. La directrice de casting, une certaine Catherine Leclerc que Les Inrocks soupçonnent d'être tout bonnement Jean-Marc Morandini, propose des sessions de casting à certains jeunes comédiens dans les locaux d'Europe 1. Par mail, Catherine demande à certains de passer des auditions vidéos entièrement nus et va même jusqu'à proposer des idées encore plus douteuses.

"Certains avaient choisi de le jouer de façon provocante, parfois avec une érection, ou en allant plus loin dans la provocation comme une masturbation, mais c'est intéressant de voir les limites de chacun"… L'étape suivante consistait à jouer des scènes improvisées en compagnie de Jean-Marc Morandini. "Vous pouvez aller aussi loin que vous voulez", rappelle la directrice de casting qui se montre parfois très insistante auprès de certains comédiens. Les Inrocks rapportent des échanges de mail particulièrement douteux. "Vous vous sentez de faire une fellation à JMM, qui n'est pas n'importe qui…" A noter que l'enquête des Inrocks est lisible aux abonnés sur leur site web, mais aussi dans le numéro des Inrocks sorti en kiosques le 13 juillet 2016.

Un nouvel article des Inrocks qui fait grand bruit

Dans un article sorti le 20 juillet en kiosques, la rédaction des Inrocks persiste et signe en publiant un nouveau témoignage d'un adolescent qui avait 15 ans au moment des faits. Dans des captures d'écran d'une conversation ayant eu lieu en août 2012 sur la messagerie privée de Twitter, on peut lire des propositions indécentes faites par le gérant du compte Twitter @morandiniblog (Jean-Marc Morandini, a priori) qui propose au jeune homme de passer un casting pour un calendrier style "Dieux du Stade". Soulignant le fait qu'il a 15 ans, l'adolescent se voit traité de "coincé" et on lui répond donc qu'il ne sera pas invité dans le hammam de Jean-Marc Morandini.

Le 17 octobre, les Inrocks publient un nouveau témoignage qui a pour point d'intérêt la participation de Jean-Marc Morandini à la création du site web generationgay.fr, un site dont le but était de permettre à la communauté gay de se "rincer l’œil parmi tous les canons que nous avons sélectionnés." comme l'indique la page d'accueil. Sur le site, on pouvait donc trouver des photographies à caractère pornographique d'hommes dénudés, auxquelles on accédait moyennant paiement par carte bancaire. Le Point révèle que parmi les huit actionnaires, on pouvait trouver, entre autres, Jean-Marc Morandini. Les Inrocks publient notamment le témoignage d'un ancien employé du site internet qui raconte que le seul détenteur des codes d'accès de la messagerie de generationgay.fr, où des candidats postulaient pour passer des castings afin de réaliser des shootings photos, n'était autre que Jean-Marc Morandini.

Autre témoignage non sans importance, celui d'un homme qui avait 18 ans en septembre 2000, lorsqu'il a rencontré Jean-Marc Morandini à l'occasion d'un casting réalisé dans les locaux de la radio MFM, où il était seul avec le journaliste. "Il n'y avait absolument personne, nous étions seuls" raconte-t-il. Le journaliste lui aurait ensuite dit "qu'il cherchait 'de jeunes beaux garçons sans tabou et sans limites, prêts à faire ce qu'on leur demanderait, prêts à aller jusqu'au bout." Jean-Marc Morandini lui aurait ensuite demandé de se dévêtir pour "voir si mon physique correspondait au site" avant de lui demander "de me masturber devant lui, étant donné que j'allais devoir le faire devant le photographe." L'animateur de Tout est possible aurait ensuite baissé son pantalon et aurait commencé à se masturber lui aussi, avant de lui demander "de venir lui faire une fellation."

Le jeune homme se serait exécuté. Il explique aux Inrocks "J'avais peur. Je ne pouvais de toute manière pas fuir étant enfermé dans la radio, ni hurler étant seul. Tout cela s'est joué en quelques secondes dans ma tête. J'étais petit, je pesais 40 kilos à peine, et il était face à moi, imposant comme un ogre." Avant d'ajouter "Il a éjaculé sur moi, a pris un mouchoir pour s'essuyer, et m'en a tendu un pour me laver à mon tour." Les Inrocks terminent leur article en annonçant que le jeune homme a bien effectué un shooting photo pour generationgay.fr, fiche de paie à l'appui, mais qu'il n'a ensuite plus jamais eu de contact avec Jean-Marc Morandini.

La websérie Les Faucons de Morandini

On retrouve au cœur de "l'affaire Morandini" une websérie intitulée "Les Faucons". Celle-ci suit l'histoire d'une équipe de football, composée de jeunes joueurs. "Les Faucons c'est la nouvelle websérie qui va faire parler !" annonçait le compte Twitter officiel du feuilleton. "La vie d'une équipe de foot racontée sans tabou : famille, amour, sexe..." Seuls trois épisodes sur quatre ont été diffusés sur la plateforme Dailymotion entre septembre 2015 et février 2016. Cette websérie a été produite par la société de production Ne Zappez Pas, gérée par Jean-Marc Morandini. Comme le révèle Les Inrocks, la production aurait demandé aux jeunes comédiens de tourner nus et Jean-Marc Morandini serait même intervenu lors des castings et aurait envoyé des mails douteux aux acteurs.

Article le plus lu : Grondé par Macron, un collégien est la risée de son école : voir les actualités

Annonces Google