Pierre-Emmanuel Barré : la chronique qui a conduit à sa démission

VIDEO - L'humoriste chroniqueur de La Bande Originale a décidé de quitter France Inter, se sentant censuré par Nagui. Pierre-Emmanuel Barré a publié la chronique sur internet.

[Mis à jour le 27 avril 2017 à 12h23] C'est une annonce qui a surpris de nombreux auditeurs de France Inter ce mercredi. En poste dans l'émission de Nagui "La Bande originale", l'humoriste Pierre-Emmanuel Barré a expliqué au Parisien son désir de démissionner de la station du service public France Inter. Il y officiait chaque semaine en tant que chroniqueur et commentait à loisir les aléas de la vie politique. Sur sa page Facebook officielle, il a publié la chronique qu'il souhaitait diffuser mercredi 26 avril afin de présenter notamment le point de vue des abstentionnistes qui refusent d'avoir à choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Il expliquera ensuite au Parisien que cette chronique a fait l'objet d'une censure de la part de Nagui et France Inter.

"Quand on me demande de ne pas faire une chronique, je démissionne" a-t-il expliqué au journal. "Alors j'ai démissionné. Je n'aime pas être censuré. Là, trente minutes avant ma chronique, ils n'étaient pas d'accord avec l'idée générale. Pourtant, j'ai fait bien pire. Mais tout le monde est tendu en ce moment. Tant pis, ça va me permettre de partir en vacances avant l'heure."

Nagui nie toute censure

L'animateur de "La Bande originale" s'est lui aussi exprimé sur la démission éclair de Pierre-Emmanuel Barré. "Mais non, ce n'est pas de la censure, surtout par rapport à la vraie censure qui risque d'arriver si Le Pen passe. Je suis sidéré qu'on banalise le fait que le FN soit au premier tour, qu'il n'y ait pas eu de manif. Certains observateurs sont même contents qu'elle ne soit pas arrivée première. Mais on est fous. Ajoutez à cela un long week-end. L'avenir de nos enfants se joue à très peu de choses. Alors, vraiment, encourager l'abstention, ça me paraît irresponsable." On rappellera notamment que Nagui a longtemps souffert de racisme ordinaire, ce qui explique pourquoi la potentielle accession au pouvoir d'un parti comme le Front National puisse lui donner froid dans le dos, comme à beaucoup d'autres citoyens.

Par ailleurs, Nagui reproche à Pierre-Emmanuel Barré de ne pas être clair sur l'abstention. "Qu'il casse Macron ou Le Pen, ok. Mais qu'il encourage l'abstention, c'est faire le jeu du FN. C'est ma responsabilité de producteur. Mais il a préféré ne pas venir à l'antenne. Après l'émission, je lui ai finalement proposé de faire sa chronique [le lendemain] sans changer une ligne. Et moi, j'aurais ajouté un mot pour dire d'aller voter. Au lieu de ça, il a préféré le faire sur Internet. Libre à lui."

La porte reste ouverte

Laurence Bloch, directrice de France Inter, ne semble pas se formaliser face à ce coup de sang. Elle tend la main à l'humoriste qui s'estime censuré. "C'est regrettable et dommage de démissionner dans la presse… J'espère pouvoir lui parler demain [ce jeudi, ndlr]." Reste à savoir si le chroniqueur entendra cet appel du pied ou s'il campera sur ses positions.

Article le plus lu : Ramadan 2017 : la date de début du jeûne dévoilée : voir les actualités

Autour du même sujet