Gérald Babin : la production de Koh Lanta en cause ?

Un témoin anonyme a expliqué au site "Arrêt sur images" que les secours avaient tardé à intervenir lors du malaise du candidat décédé.

Gérald Babin, décédé d'un malaise cardiaque à 25 ans, a-t-il été victime d'une négligence sur le tournage de Koh Lanta ? C'est ce qu'affirme un témoin, qui travaillerait pour la production de cette émission et dont le site Arrêt sur images reproduit le témoignage, anonyme. Présent au moment du drame, au Cambodge, celui que le site d'informations décrit comme un "membre de l'équipe de la production Adventure Line production" dément la version officielle. Après le décès de Gérald Babin au premier jour du tournage, TF1 a annulé la saison de cette émission et a expliqué le drame ainsi, dans un communiqué relayé par plusieurs médias : "Le jeune homme a ressenti de violentes crampes dès la première minute de la première épreuve de Koh-Lanta. À l'arrivée du médecin, il a été victime d'un premier arrêt cardiaque, mais il a été ranimé. Son cœur s'est de nouveau arrêté lors de son transfert en hélicoptère à l'hôpital de Sihanoukville. À chaque fois, l'équipe médicale présente est parvenue à faire repartir le cœur".

Un médecin empêché d'intervenir ?

Pour le témoin anonyme qui a fait parvenir sa version des faits à plusieurs rédactions, les faits ne se sont pas déroulés ainsi. Sa version met directement la production de l'émission en cause dans la mort de Gérald Babin. Ainsi, selon ce témoignage, le médecin de l'émission n'aurait pas eu le droit d'intervenir tout de suite, la production lui aurait en effet demandé d'attendre la fin du jeu de tir à la corde. "Très vite, Gérald s'effondre, la tête dans le sable. Il ne bouge plus [...]. Quelques minutes se passent. Le médecin présent sur place s'inquiète et demande l'autorisation à la production d'intervenir. La production refuse : pas avant que le jeu ne soit terminé. D'autres minutes se passent. Le médecin insiste. Même refus de la production. Gérald git toujours par terre, la tête dans le sable, immobile. Certaines personnes me rapportent avoir entendu Gérald appeler "A l'aide !" (Je ne sais pas à quel moment précis). La production refuse toujours l'intervention. Finalement, le jeu se termine. Il s'est écoulé environ 10 minutes, peut-être plus, entre le moment où Gérald s'est effondré et le moment où le médecin intervient finalement". Celui qui serait employé de la production va même plus loin : "L'intervention du médecin est filmée et comme la première prise de son intervention n'est pas bonne, on lui fait "rejouer" son entrée".

La source citée par Arrêt sur images raconte aussi l'évacuation qui aurait d'abord été entamée par bateau avant d'être décidée par hélicoptère : "Il a d'abord été décidé d'évacuer Gérald à l'hôpital par bateau, alors qu'un hélicoptère est théoriquement disponible, mais cela est jugé inutile et trop couteux par la production". Le début du transfert par bateau a en tout cas été confirmé par la compagnie d'hélicoptère sur place, au Cambodge. Le manager de l'entreprise a confirmé au site Arrêt sur images que "le patient était sur un bateau" avant d'être évacué par hélicoptère.

Pour l'heure, la production et TF1 ont décidé de ne pas réagir à ce témoignage sur la mort de Gérald Babin.

(Photo ci-dessus de Denis Brogniart, présentateur de Koh Lanta, crédit : Gromik / ALP / Bureau233)

Koh Lanta