En savoir plus
Les propos de Charlene de Monaco déclenchent un tollé

Interrogée en mars dernier par Paris Match sur les attaques de requins à répétition à La Réunion, Charlene de Monaco avait directement pointé du doigt les surfeurs. "Sans ces préda­teurs, la planète ne fonc­tion­ne­rait pas comme il se doit. Je suis déso­lée pour ce jeune surfeur, mais il n'avait pas à nager dans ces eaux sales, parti­cu­liè­re­ment atti­rantes pour les requins, et, du reste, inter­dites à la baignade", avait déclaré la princesse au magazine. Une remarque qui a eu du mal à passer du côté du "collectif des familles et proches des victimes de la crise requin". Le 26 juin dernier, dans un long message publié sur Facebook, le collectif s'en est pris directement à Charlene de Monaco. "Il ne faut pas trai­ter un sujet aussi sensible avec légè­reté. Votre noto­riété et surtout votre rang devraient vous impo­ser une certaine préci­sion, car lorsque vous parlez aux médias, l'im­pact est très impor­tant. Une femme spor­tive telle que vous ne peut pas décem­ment privi­lé­gier un pois­son au détri­ment de jeunes humains, comba­tifs et ambi­tieux, dont le seul but est de se dépas­ser dans l'ef­fort physique. Au nom de quoi, Gabriella et Jacques, vos enfants, que vous décri­vez comme aimant tant le milieu aqua­tique, seraient plus légi­times que les Ultra-marins à profi­ter de l'océan qui les entoure ? Savez-vous qu'à la Réunion, la moitié des habi­tants vit en dessous du seuil de pauvreté ? Ils n'ont pas les moyens de passer leurs vacances dans des piscines de luxe, ou sur des plages para­di­siaques, où règne la séré­nité", pouvez-t-on ainsi lire. La princesse n'a pour l'heure fait aucun commentaire.

Publiée le : 28 juin 2017

7 trucages en vidéos
 Effets de perspective, trucages en tous genres, mais comment font les vidéastes pour nous piéger aussi facilement ? Réponse dans notre dossier.
» 7 Trucages à apprendre
» Comment monter une vidéo
» Tout le magazine Vidéo