Egypte : une chambre secrète se trouverait dans le tombeau de Toutankhamon [PHOTOS]

La mission scientifique Scan Pyramids a débuté en novembre en Egypte, et les résultats sont déjà là. Les explorations à la thermographie infrarouge et au radar auraient permis de déceler la présence d'une pièce secrète dans le tombeau du pharaon Toutankhamon.

Mis à jour le 30 novembre à 15h41 - Le tombeau du pharaon Toutankhamon se trouve dans la Vallée des Rois, sur la rive occidentale du Nil. Cette tombe ensevelie et oubliée est la seule a avoir été préservée des pilleurs, et a été retrouvée totalement intacte en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter. Les scientifiques de la mission ScanPyramids ont commencé au début du mois de novembre l'exploration de ce site et d'autres lieux archéologiques majeurs égyptiens comme les pyramides de Gizeh. Originaires de France, du Japon et du Canada, les chercheurs utilisent des outils respectueux du patrimoine comme la thermographie infrarouge ou la radiographie muonique.

Après trois jours d'exploration, ils pensent avoir décelé une chambre secrète dans le tombeau Toutankhamon. C'est le ministre égyptien des Antiquités, Mahmoud Eldamaty, qui a annoncé la nouvelle à la presse : "Nous avions dit précédemment qu'il y avait 60% de chance qu'il y ait quelque chose derrière les murs. Maintenant, après ces analyses, nous disons qu'il y en a 90%". D'après les relevés, l'un des murs de la chambre funéraire se poursuivrait en réalité par un couloir. L'un des rêves des archéologues est que cette pièce permette de découvrir la tombe de Nefertiti, grande reine et épouse du pharaon Akhenaton. Leur fils, Toutankhamon, serait mort brutalement à 18 ou 19 ans et les bâtisseurs n'auraient pas eu le temps de lui construire une tombe grandiose. Il aurait été enterré dans une cavité déjà existante.

Le tombeau de Toutankhamon au scanner © Avec l'aimable autorisation de National Geographic
ScanPyramids dans le tombeau de Toutankhamon © Avec l'aimable autorisation de National Geographic
Le mur du tombeau passé au radar © Avec l'aimable autorisation de National Geographic

 

Scan Pyramids est une mission menée par le HIP Institut (Héritage, Innovation, Préservation Institut) une association française composée de chercheurs mais aussi et surtout d'ingénieurs. Leur mission, débutée au début du mois de novembre 2015, avait déjà mis en évidence des anomalies thermiques importantes sur l'une des faces de la pyramide de Kheops. Si deux des trois pyramides du sites de Gizeh vont être étudiées, ce sera également le cas des deux pyramides romboïdales construites par le pharaon Snefrou au sud du Caire.

Video : Egypte : la sépulture de Nefertiti cachée dans le tombeau de Toutankhamon ?

Article le plus lu : Séisme au Mexique : les images du chaos : voir les actualités

Japon / Egypte