Mis à jour le 

La Bebelplatz de Berlin

La Bebelplatz de Berlin Photo : Bing Maps

Un voyage à La Bebelplatz de Berlin

La Bebelplatz de Berlin sur nos forums
La Bebelplatz fait partie des lieux incontournables lors d'une visite de Berlin, en raison du grand nombre de monuments qui l'entourent. On y accède par la prestigieuse avenue Unter den Linden.

L'histoire de la Bebelplatz
Cette place trouve son origine dans un plan d'urbanisme initié par Frédéric II au XVIIIe siècle. Celui-ci souhaitait créer le forum Fridericianum, destiné à donner à la monarchie prussienne un rayonnement artistique et scientifique dans toute l'Europe. Il désigna Knobelsdorff pour mener ce projet, qui devait comprendre un opéra, une académie des sciences et un château. Mais le projet ne fut que partiellement réalisé, puisque seul l'opéra fut construit. Toutefois, au fil des siècles, de nombreux monuments furent édifiés autour de cette place, lui conférant un aspect majestueux.

La Bebelplatz fut rendue tristement célèbre lorsque, durant la nuit du 10 mai 1933, 20 000 livres y furent brûlés par les nazis, qui considéraient les ouvrages en question comme « dégénérés ». Un monument, la « Versunkene Bibliothek » (bibliothèque engloutie) réalisée en 1995 par Micha Ullmann, commémore aujourd'hui cet évènement au centre de la place. Ce mémorial prend la forme d'une plaque de verre dans le sol, par laquelle on peut voir une pièce en sous-sol, dans laquelle se trouvent des bibliothèques vides. A côté, une plaque comporte une citation écrite en 1820 par le poète Einrich Heine : « Là où on brûle les livres, on finira par brûler des hommes ».

L'Opéra d'Etat Unter den Linden (Staatsoper Unter den Linden)
L'opéra fut le premier monument construit sur cette place, entre 1741 et 1743, et la seule réalisation du projet initial. Son extérieur est de style palladien, tandis que son intérieur est rococo. Ravagé par un incendie en 1843, il fut reconstruit à l'identique par l'architecte Langhans. Il subit également les bombardements de 1943, ce qui nécessita une nouvelle restauration entre 1951 et 1955.

Le Palais du Prince Héritier (Konprinzenpalais)
A l'Est de l'opéra, se trouve Konprinzenpalais, le Palais du Prince Héritier, érigé en 1622. Il s'agissait alors de la première résidence privée de l'avenue Unter Den Linden. Le bâtiment fut remanié par l'architecte Nering en 1732, dans un style baroque, afin d'accueillir le prince héritier, qui était alors Frédéric II. Les dégâts causés par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale nécessitèrent une rénovation, effectuée en 1969. A l'arrière du palais, un portail particulièrement remarquable provient de l'ancienne Bauakademie.

Derrière le Palais du Prince Héritier, se trouve la belle Friedrichswerdersche Kirche.

La Cathédrale St-Edwige (St-Edwigs-Kathedrale)
Cette cathédrale est située derrière l'opéra. Elle est, avec le Berliner Dom, le seul monument religieux dont la construction fut autorisée sous le règne de Frédéric II. Cette construction fait suite à l'annexion de la Silésie, province catholique, par la Prusse (1742) : le roi souhaitait, avec la construction de cet édifice catholique, montrer sa volonté d'intégrer les Silésiens au royaume. Cette cathédrale porte donc le nom de la sainte patronne de cette région. Georg Wenzeslaus von Knobelsdorff s'est inspiré du Panthéon de Rome pour cette construction. Sa façade contient d'intéressants bas-reliefs, sculptés par Theodore Wilhelm Achtermann en 1837. Cette cathédrale fut détruite en 1943, puis reconstruite en 1963. Elle est le siège de l'évêché de Berlin depuis 1929.

Horaires d'ouverture : de 10h à 17h du lundi au vendredi, de 10h à 16h30 le samedi, de 13h à 17h le dimanche et les jours fériés.

De l'autre côté de l'avenue Unter den Linden, à l'Ouest de la Bebelplatz, se trouve la Bibliothèque nationale (Staatsbibliothek). Elle fut fondée en 1661 et occupe aujourd'hui un bâtiment de style néo-baroque, qui fut construit sur des plans d'Ernst von Ihne.

L'Université Humboldt (Humboldt Universität)
Située face à l'opéra, l'Université Humboldt est installée, depuis 1810, dans l'ancien palais du frère de Frédéric II, le Prince Henri, bâti en 1753. Malgré plusieurs remaniements, le bâtiment a conservé son organisation originelle, avec une cour fermée par deux ailes. A l'entrée du bâtiment, deux statues, réalisées par Paul Otto en 1883, représentent Wilhelm et Alexander Humboldt. L'université a compté des personnages célèbres, tant parmi ses élèves que parmi ses enseignants. Parmi ceux-ci, Hegel et Einstein y dispensèrent des cours, tandis que Heine et Marx y firent une partie de leurs études. Sur la place devant l'université, des bouquinistes étalent chaque jour leurs ouvrages.

Le Nouveau Corps de Garde (Neue Wache)
Ce petit monument fut réalisé par Karl Friedrich Schinkel entre 1816 et 1818, dans un style néo-classique. Il ressemble à un temple romain avec son portique soutenu par des colonnes. Sur son fronton triangulaire, on peut voir des bas-reliefs, sculptés par Schadow, représentant des victoires allemandes. En 1931, le monument devient un Mémorial des victimes de la Première Guerre mondiale. En 1960, il devient un Mémorial aux victimes du fascisme et du militarisme. Il fut restauré après la réunification et devint en 1993 un Mémorial à toutes les victimes de la guerre et de la dictature. A l'intérieur, vous pourrez voir une flamme éternelle, ainsi que la tombe d'un soldat, d'un déporté et d'un résistant inconnu. Une copie d'une sculpture de Käthe Kollwitz se trouve également à l'intérieur : « La Mère et son fils mort ».

A côté du Nouveau Corps de Garde, vous pourrez visiter l'Arsenal (Zeughaus), qui abrite un musée de l'histoire d'Allemagne.

Horaires d'ouverture : tous les jours de 10h à 18h.

Arrêt de S-Bahn pour accéder à tous ces monuments : Unter den Linden.

Partir à La Bebelplatz de Berlin

Carte La Bebelplatz de Berlin

Latitude : 52.52 - Longitude : 13.39

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine