Corée du Sud, la nouvelle destination qui monte

Corée du Sud, la nouvelle destination qui monte Au Nord-Est de l’Asie, entre la mer Jaune et la mer Orientale, la Corée du Sud étend ses paysages naturels préservés et ses sites historiques classés patrimoine mondial de l’Unesco. Zoom sur cette destination à découvrir.

Sur les 100 140 kilomètres carrés qui forment le " pays du matin calme ", 70% sont des zones montagneuses. Voilà pourquoi la majorité des temples bouddhistes de Corée se situent en altitude. L’importance de cette religion marque le paysage, l’architecture, tout le patrimoine culturel du pays. Le bouddhisme aurait été introduit en Corée en 372 après JC. Le pays n’est alors pas unifié, il se compose de trois royaumes. La réunion des trois se fait en 668 après JC, lorsque le royaume de Silla conquiert les deux autres. Les tombes royales de cette dynastie sont visibles dans la région de Gyeongju.

Séoul commence à prendre une ampleur considérable plus tard, avec la dynastie Joseon qui construisit la plupart des palais royaux de la capitale. Elle est désormais une grande ville, aux côtés du port de Busan, dans le sud du pays. Séoul possède à la fois des innovations architecturales modernes et un patrimoine historique très important, avec les palais royaux et le temple Bongeunsa. La vie dans la ville est rythmée par les karaokés et la musique pop coréenne ! Le poids de la frontière avec la Corée du Nord se ressent dans la région de la " DMZ Korea ", zone-tampon entre les deux pays et espace préservé pour la faune et la flore.

La Corée du Sud possède de très nombreux parcs naturels, parfois lieux d’accueil de temples. Les littoraux coréens sont aussi très développés : le festival de sable de Haeundae fait souvent parler de lui. Entre montagne et mer, la Corée du Sud a donc tous les atouts pour attirer les touristes.

La Réunion / Patrimoine mondial de l'Unesco