Mis à jour le 

Isla de la Juventud

Isla de la Juventud Photo : Julienne PHAM

Un voyage à : Isla de la Juventud

Isla de la Juventud sur nos forums
L'île de la jeunesse a cette particularité qui la rend unique : elle dépend de Cuba mais la vie y est différente.

La isla de la Juventud ou île de la jeunesse se situe au sud de Cuba. Elle est accessible par avion de La Havane ou par bateau en partant du port de Surgidero de Batabano.
C'est la région la moins peuplée et la moins touristique du pays. Pourtant, l'île de la jeunesse regorge de sites de plongée exceptionnels, d'une végétation luxuriante et de cayos (îlots rocheux) encore vierges.

L'île a changé de nombreuses fois de noms en raison des nombreux peuples qui y ont (co)habité. Les indiens l'appelaient Camarco ou Siguanea ; El Evangelista fut le nom que lui attribua Christophe Colomb en 1494 lors de son deuxième voyage ; au XVIIe, elle prit le nom mystérieux d'île au Trésor repris par l'écrivain Robert Louis Stevenson pour son célèbre roman. En 1840, les espagnols s'accaparèrent de ce petit morceau de terre et le baptisèrent Colonia Reina Amalia.

Plus récemment, l'île porta les noms, moins gais, d'tIsla de los deporados (l'île des déportés), en référence aux rebelles indépendantistes qui y furent exilés et, La Siberia de Cuba, suite à l'emprisonnement de Castro après l'échec de l'attaque de la caserne Moncada à Santiago de Cuba.

Elle porta aussi le nom d'île des Perroquets, symbolisant la population locale bavarde et colorée et Isla de Pinos (île des pins). Isla de la Juventud fait référence à une forte vague de jeunes arrivés récemment.

Lorsque vous arrivez sur l'île à Nueva Gerona, ne vous étonnez pas du petit air texan qui y règne. Les premiers pionniers étaient des américains ; persuadés que l'île de la Juventud deviendrait un état américain, ils érigèrent de nombreuses maisons, et y plantèrent des vergers.

Depuis les années 60, des milliers de jeunes sont venus étudier dans des écoles spécialement construites pour les accueillir. En parallèle, ils travaillent dans les immenses champs d'agrumes, donnant à l'île de la Juventud, un vrai poids économique.

Le centre-ville de Nueva Gerona a été restauré et est très agréable pour s'y promener. Nuestra Senora de los Dolores est l'église la plus ancienne de l'île.

A visiter, le musée de la lutte clandestine, rappelant la lutte menée contre Batista, et le musée d'histoire naturelle qui présente l'histoire, la géologie et l'archéologie de l'île.

Mais la visite la plus impressionnante se trouve à 5 km à l'est de la capitale. Le Presidio Modelo est une prison de quatre étages pouvant abriter jusqu'à 5000 détenus.
Le plus célèbre prisonnier fut Fidel Castro, emprisonné avec Che Guevara et 80 autres rebelles de 1953 à 1955 après leur défaite à la caserne de la Moncada. La prison est fermée depuis 1967.

Incontournable, la Cueva de Punta del este, au sud-est de Nueva Gerona, est classée monument national. Les Indiens, avant l'arrivée des espagnols, firent plus de 235 peintures rupestres aux murs et aux plafonds de cette grotte. Elles sont considérées comme les plus importantes de toutes les Caraïbes. Profitez-en pour visiter le centre d'élevage de crocodiles juste à coté : impressionnant !

Enfin, tout le sud de l'île est un concentré des plus belles plages de Cuba. Cayo Largo del Sur offre 26 km de sable fin argenté, une eau turquoise et chaude, des coquillages et des récifs de coraux que vous n'imagineriez même pas.


Informations pratiques
Museo de la Lucha Clandestina
Calle 24 entre Calle 43 et 45
Ouvert du mardi au samedi de 9h à 17h et le dimanche de 8h à 12h.

Museo Presidio Modelo
Reparto Chacon
Ouvert du mardi au samedi de 8h à 16h et le dimanche de 8h à 12h.

Partir à : Isla de la Juventud

Carte Isla de la Juventud

Latitude : 21.61 - Longitude : -82.82

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine