linternaute voyage
Search engine
 
L'Internaute > Voyager >
 Connaissance du monde > Bali en fête
 DESTINATION 
Juin 2005

Cérémonies religieuses et festives de Bali

Destination touristique attractive, Bali, l'île aux Mille Temples, est avant tout une terre de traditions et de croyances. L'Internaute propose de découvrir ces cérémonies colorées qui animent l'île et ses habitants.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Dieu balinais
Voir 26 photos de Bali
Bali est certainement la plus célèbre des 17 000 îles qui composent l'archipel indonésie. Près de 6 000 sont inhabitées car elles ne dépassent pas la taille d'un rocher. Véritable paradis terrestre avec ses plages de sable blanc ou noir et largement réputée pour ses spots de surf ou ses rizières en terrasse aux formes somptueuses, Bali attire de plus en plus de touristes. Derrière les images de rêves, se cache aussi une société où domine une vie spirituelle rythmée par de grandes fêtes.

L'Hindouisme balinais
Au sein du plus grand pays musulman du monde, Bali est le coeur de la religion hindouiste en Indonésie. On y pratique l'Agama Hindou Dharma, c'est-à-dire l'hindouisme de Dharma, loi universelle régissant l'ordre des êtres et des choses. C'est, en réalité, un mélange d'hindouisme et de bouddhisme, se rapprochant plus de l'animisme, les Balinais étant très proches de la nature. Chaque jour, les dieux reçoivent leurs offrandes, et fréquemment, les Balinais pratiquent des rites de purification, des processions, des danses et des crémations. Le calendrier hindou balinais est l'un des plus chargés en fêtes et l'île compte plus de 3 000 temples ou Pura, terme sanskrit qui signifie espace entouré d'un mur. Dans leur vie quotidienne, les Balinais sont régis par le principe du Panca Yadnya, Panca signifiant cinq et Yadnya signifiant rituel sacré. Ces cinq rituels sacrés envers Sang Hyang Widhi, le Dieu suprême, sont :
- Dewa Yadnya, rituel sacré envers les dieux
- Butha Yadnya, rituel sacré envers les éléments de la nature
- Manusa Yadnya, rituel sacré envers l'homme
- Pitra Yadnya, rituel sacré envers les morts
- Rsi Yadnya, rituel sacré envers les religieux.

Un foisonnement de fêtes
Récemment Bali a célébré trois événements religieux importants.
Le 9 mars s'est déroulé la cérémonie du Galungan commémorant la victoire des Balinais sur le démon géant et le monarque Sang Mayadanawa (la victoire de Dharma sur Adarma). Les Balinais procèdent alors à des prières adressées aux ancêtres, à des offrandes pour leurs terres et à des prières pour s'assurer la prospérité. Les cérémonies ont lieu à la fois autour des tombeaux familiaux et dans trois des principaux temples de chaque village : Pura Desa, Pura Dalem et Pura Puseh. Les Penjor colorent toutes les rues de l'île. Il s'agit de troncs de bambous qui sont finement décorés avec des jeunes feuilles de cocotiers symbolisant le dragon (Naga Basuki), on y suspend les lamak, de belles mosaïques sur de longues bandes de feuille de palmier. A Kuta, au sud de Bali, les cérémonies se poursuivèrent jusqu'à la tombée de la nuit sur la plage. Il y a trois processions d'intensité croissante qui s'achève sur un spectacle de danse balinaise, face au coucher du soleil.
Le 10 mars se déroule la cérémonie de Tawur Kesanga. A cette occasion, les Balinais se rassemblent pour prier et faire des offrandes afin d'apaiser les dieux. C'est une tradition ancienne, associée à la fête de Nyepi et qui sybolise l'arrivée de la nouvelle année balinaise. Elle a pour but d'harmoniser les croyances : Bhur, le niveau des êtres inférieurs, Bwah, le niveau des humains et Swah, le niveau des dieux.
Enfin, le 11 mars est le jour saint de Nyepi qui signifie " observer le silence " et qui correspond à la célébration de la nouvelle année dans le calendrier balinais. Durant cette journée, le rituel veut que l'on reste chez soi en observant un silence total sans utiliser de feu ni d'électricité. C'est une façon de commencer l' année en mettant derrière soi les aspects noirs de l'année passée. C'est pour cela que durant les jours précédant Nyepi, les Balinais font de nombreux rituels visant à éloigner les mauvais esprits.

Une richesse artistique née du sacré
Tous ces rituels sacrés de la vie quotidienne aident les Balinais à atteindre la plénitude et le bonheur spirituel, l'harmonie et la paix. Ils ont tous pour objectif de conserver intact l'équilibre du cosmos. On ne peut séparer l'art de la religion sur Bali. Les textiles sont bien plus que de simples bouts de tissus magnifiques. Ils remplissent des fonctions autant sacrées que rituelles. Les Balinais sont des gens d'une grande culture artistique. La peinture traditionnelle n'est en rien statique : de nombreuses écoles d'art voient constamment le jour. Chaque rituel sacré (Yadnya) est suivi de spectacles où se mêlent des manifestations artistiques telles que danses, musique, expositions de peintures ou chants, pour divertir l'assistance ou ceux qui ont participé aux rituels sacrés. On appelle communément Bali, île des Dieux, île aux Mille Temples ou île du Paradis. Ils reflètent l'harmonie et la paix qui y règnent.
DIAPORAMA : 26 photos magiques de Bali
Plage de Kuta-Cérémonie Temple Bedugul Table d'offrandes
cliquez ici pour lancer le diaporama

 
 
 Eloïse Bollack, L'Internaute
 
Magazine Voyager
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Voyager Voir un exemple
L'Internaute Voir un exemple
Week-end Voir un exemple
Toutes nos newsletters
 
 

Glossaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Tout L'internaute Voyage dans une newsletter

Newsletter inscirption

Voir un exemple | Toutes nos newsletters

Newsletter Qui sommes-nous ? Contact Publicité La société Presse Recrutement Données personnelles Mentions légales © 2011 CCM Benchmark