Partager cet article

RSS
L'Internaute > Voyager >
Barcelone > La Sagrada Familia
DESTINATION
 
Juin 2006

La Sagrada Familia, la cathédrale des anges

Après plus d'un siècle de travaux, cette œuvre monumentale érigée au centre de Barcelone n'est toujours pas achevée.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

 

Son calendrier relève des grandes cathédrales médiévales, et son histoire est digne des meilleurs feuilletons à rebondissements, dont la pancarte "the end" devrait seulement être affichée en... 2040 ! Cela ne l'empêche pas de tenir déjà le haut de l'affiche, avec plus de 2 millions de visiteurs qui se pressent sous ses murs chaque année. Une entreprise de longue haleine, dont l'ambition est à la hauteur du surnom de son concepteur, "l'architecte de Dieu".


Un temple expiatoire

C'est en effet à ce temple expiatoire de la sainte famille qu'Antoni Gaudi a consacrée les dernières années de sa vie.

Tout commence avec l'appel du pape Pie IX, pour un renouveau de la foi catholique en réaction contre l'émergence des idées libérales. Un riche éditeur, Joseph Maria Bocabella i Verdaguer, décide d'élever un temple dédié à la Sainte Famille, où les citoyens pourraient expier leurs péchés. Fondateur d'une congrégation archi-conservatrice, il rassemble les fonds, et la construction débute en 1882. Deux ans plus tard, l'architecte quitte le projet, et Antoni Gaudi reçoit carte blanche pour terminer la cathédrale.

L'architecte de Dieu

Né à Reus, au sud de la Catalogne, dans une famille d'artisans, Antoni Gaudi (1852-1926) est diplômé d'architecture en 1878. Jusqu'en 1910, il travaille à de nombreux bâtiments et, très vite, personnifie le mouvement des "modernistes". Il jouit déjà d'une grande renommée lorsqu'il entame la Sagrada Familia. Pétri de religion, il commence à considérer cette construction comme une mission sacrée. Il investit tout son savoir technique et, lorsque les fonds se raréfient, tout son patrimoine dans l'édification de la cathédrale. Il conçoit ainsi un temple de 95 mètres de long sur 60 de large, surmonté d'une flèche centrale de 170 mètres de haut et de 17 autres de 100 mètres ou plus. L'ambition est monumentale. Il installe des ateliers sur le site et forme des artisans pour produire les décorations qu'il désire.

Haut des flèches de la Sagrada Familia

Avec une sorte de mouvement en bourgeonnement de la pierre, les flèches prennent un contour galbé et leur décoration est particulièrement soignée. A leur sommet, des inscriptions et des motifs de couleurs sont d'une grande précision…invisible à l'œil nu. Lorsque l'on soulignait l'absurdité d'une telle précision pour quelque chose que personne ne verrait jamais, Gaudi rétorquait : "les anges les verront".

Victime d'un accident de tramway, il meurt en 1926. Toute la ville assiste à ses funérailles. La Sagrada Familia ne comporte alors que la crypte, les murs des absides, une porte et une flèche. En 1930, trois tours sont ajoutées. Mais, en 1936, les ateliers sont incendiés par un groupe de combattants anarchistes. Il faudra un long travail de restauration des plans et des maquettes pour que les travaux reprennent en 1952. Néanmoins, les informations manquent sur la manière dont Gaudi pensait résoudre les énormes problèmes techniques liés à l'édifice. La construction progresse, avec l'achèvement de la façade sud-ouest, quatre flèches, et la réalisation de la nef. Le toit devrait être posé en 2007, et, si tout va bien, la Sagrada pourrait être terminée en 2040.


Une œuvre monumentale

Les deux côtés visibles actuellement sont en fait les parties latérales de la cathédrale, la face principale restant à bâtir. La première est la façade de la Nativité, organisée autour de trois portails consacrés à l'Espérance, la Charité et la Foi. Quatre clochers s'élèvent au-dessous de l'entrée et devraient accueillir des carillons susceptibles de jouer une musique complexe. La seconde est la façade de la Passion, qui évoque les derniers jours de la vie du Christ. La façade principale sera la celle de la Gloire, couronnée de quatre hautes tours.

L'intérieur de la cathédrale comporte une large nef assortie d'une impressionnante forêt de piliers s'élançant vers le toit, avec de multiples ramifications. La Sagrada devrait pouvoir accueillir plus de 13 000 personnes, et les tribunes, sur les bas-côtés, un chœur de 1 500 personnes. L'ensemble de l'édifice est une allégorie de la religion chrétienne. Les 12 flèches, par exemple, symbolisent les 12 apôtres, tandis que les 5 autres tours évoquent la Vierge Marie et les quatre évangélistes, tandis que l'immense flèche de 170 mètres de haut incarnera le Christ.

Incroyable construction aux proportions monumentales et aux décorations minutieuses, la Sagrada Familia est une des entreprises architecturales les plus folles de ce siècle. Malgré les grues et les échafaudages, une étrange beauté se dégage du lieu, dont l'allure imposante se découpe sur la ville, et dont les flèches s'élèvent vers le ciel dans une symphonie harmonieuse.

 

» Lire aussi : sur les pas des modernistes


EN IMAGES Les plus belles photos de la Sagrada Familia
15 photos

Magazine Voyager Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité