L'Inde, une expérience inoubliable

J'ai eu la chance de passer le réveillon 2011-2012 en Inde et cette expérience a été incroyable pour moi. Une expérience unique.

Pour raconter mon dernier voyage en Inde à travers 3 États des 28 États indiens, j’utiliserai ces mots qui résument l’essence de ce voyage, ce qu’il donne à voir, à entendre et  à ressentir : chaos, couleurs, odeurs, épices, sourires, diversité et générosité, ce sont les mots qui me viennent à l’esprit, densité aussi.

Nous quittons le froid et le gris des rues parisiennes le 26 décembre pour découvrir la chaleur indienne de Bombay, « Mumbai » en indien. Ni étouffant, ni humide, le climat en cette saison est parfait.

Nous initions notre voyage à Mumbai, la capitale culturelle et économique, le royaume de Bollywood dans l’état du Maharashtra, poursuivons notre périple vers las plages de Goa, puis Delhi et l’Uttar Pradesh où se trouves l’une des 7 Merveilles du Monde, l’immanquable Taj Mahal, mausolée à la symétrie parfaite, construit en marbre blanc. 20 000 personnes ont participé à sa construction qui aurait duré 18 ans selon les estimations.

Du monde, des gens, du bruit, il y en a partout et tout le temps en Inde ; surtout dans les grandes villes comme Mumbai et Delhi respectivement 21 millions et  18,9 millions d’habitants. Sur les routes, on croise de tout : camion, voiture, cheval, vache, tuk-tuk, vélos,…, dans un chaos sonore incessant. Les sons des klaxons remplacent les rétroviseurs, et c’est la loi du plus fort, quasiment aucun policier ou agent de circulation pour réguler ce trafic délirant….

Loin de nos villes uniformes, ce qui saute aux yeux ce sont les couleurs. Des maisons, des tissus, des habits, des fleurs, des divinités, des décorations et le blanc des sourires de ces gens si généreux qui vous interpellent en vous demandant « Comment tu t’appelles ? » et « Prends moi en photo ». Détails inoubliables : le fameux signe de la tête qui n’est ni un oui, ni un non, donné en réponse à nos questions et accompagné d’un « no problem ». Ce signe de tête doux, est caractéristique des échanges chaleureux et bienveillants que nous avons eu avec la population de Bombay-Mumbai , Goa  et Agra.

Delhi étant une capitale les contacts sont moins évidents. Le calme on l’a trouvé à Goa : température idéale, nature exubérante, plage déserte, festive aussi. Seuls les feux d’artifices présents sur toutes les plages le soir du réveillon viennent  troubler le calme zen des rizières et de la plage infini face à la mer d’Oman.

On dit que l’Inde est particulière, qu’elle vous change, qu’elle vous touche ou vous transforme. Chaque voyageur vient avec ces aprioris, son histoire, ces références et vit son voyage. Il est certain qu’un voyage court ne représente qu’une infime partie d’un immense, divers et riche pays. Mais même court, il vous permet de recevoir, sentir, voir et vivre des moments, des sensations. C’est peut être ces sensations, ces regards, ces sourires qui vous changent…

Alors si vous aussi, vous souhaitez partir en Inde, je vous le recommande. Chaque expérience est unique.

Annonces Google