Un voyage, c'est parfois un après...

Il y a d’abord eu la préparation du voyage, une étape s’étalant sur des semaines, voire des mois. Puis il y a eu le temps des découvertes tant attendues et passant si vite. Et après tout devrait être fini ?

Hélas, le voyage est terminé. Les souvenirs se rangent sur les étagères et dans les rayonnages de la mémoire. Les photos se regardent et éventuellement s’impriment. Les causeries portent sur les Wouaouhh prononcés et les délicieuses gourmettes gourmandises dégustées. Les proches et les amis posent moins de questions qu’espéré et surtout regardent furtivement les films et les clichés…

 

 

Et bientôt, il ne restera rien ou presque de ces moments venant pimenter et intensifier notre vie de fans de voyages. Pourtant l’envie de partager est là, bien présente, tapie en embuscade et prête à bondir à la moindre demande.

 

Alors, comment accepter de mettre un point final, si vite, à ce qui a coloré, passionné, occupé une partie de nos moments de loisirs depuis tant de temps ?

 

L’humain voyageur a toujours eu envie de garder ou de laisser des traces de ses aventures. Il écrivait, dessinait ou peignait. Parfois il avait la chance de pouvoir les diffuser sous formes de livres ou d’articles. Puis les moyens technologiques lui ont apporté la photographie et surtout la possibilité de partager en grand nombre. Alors les carnets de voyages, sur Internet, se sont développés.

 

 

Dans un premier temps, quelques brides de souvenirs peuvent se partager en divers forums avec quelques photos montages. Puis les questions ou les commentaires des lecteurs peuvent donner envie d’aller plus loin en créant un lieu bien à soi : un blog ou un site.

 

Quelle forme de présentation choisir ?

Me concernant, très vite l’option blog a été éliminée car les possibles me semblaient limités. Alors, cela devait être sous forme de site. Mais un site, c’est de la programmation, du langage informatique… Or, depuis l’apprentissage du FORTRAN pour jongler avec des cartes perforées sur les bans de l’université, j’ai du mal à suivre les évolutions langagières (pas sûre que tout le monde connaisse tant c’est d’une autre époque). Donc, il me fallait un logiciel permettant de créer un site comme si j’écrivais du texte et le mettais en forme facilement. Nous en avons choisi un offrant ces possibilités sans prendre conscience qu’il publierait le site sous forme d’images et donc empêcherait les traductions directes. Ensuite, le "travail" de webmastrice a commencé.

Donc, attention à tous les paramètres au moment de votre choix de logiciel aidant…

 

 

Que mettre sur la page de garde ?

Comment donner envie de parcourir, de regarder et peut-être de lire ? Pour quelle couleur de fond opter, du clair ou du foncé ? Quelle forme choisir pour les boutons permettant des liens ? Bref, des heures et des heures de tâtonnement pour enfin trancher et finalement deux ans après toujours aimer nos premiers choix.

Donc, attention à faire différent pour attirer…

 

 

Quelle charte graphique adopter ?

Chaque voyage narré va avoir sa propre charte graphique pour éviter de lasser et en même temps continuer à stimuler mes neurones de créativité. Une envie de photos avec des formes moins classiques que celles proposées et hop l'achat d'un logiciel de scrapbooking. Une envie de mouvement et c'est parti pour un abonnement à un site en vendant. Oh, ce serait sympa une petite terre tournant et montrant tous les points de connexion à travers la planète et zou…

Donc, attention l'envie de trouver/d'acheter des moyens d'amélioration ne s'arrête jamais…

 

 

Combien de temps y consacrer ?

C'est un loisir à tendance chronophage car il y a tout le passé à raconter et tout le futur à envisager. De plus, nous avons aussi choisi de mettre en valeur notre île de résidence : la Martinique. Il faut également faire connaître votre production. Donc, la gestion du site représente bien une heure de "travail" par jour.

Donc, attention au temps passé à enrichir, embellir, compléter…

 

Que mettre dans un carnet donc que font les internocopains ?

Certains parlent d'eux et se montrent dans tous les coins de la planète. D'autres axent leurs carnets avec une thématique précise comme la photo de fleurs ou de monuments. D'autres encore  racontent leur vie dans tous ses détails… Chacun fait son site, son blog de voyages à son image et en fonction de ses centres d'intérêts. Nous concernant, les infos pratiques nous ont souvent manquées avant de partir, donc nous y mettons les utiles découvertes au long de la préparation ou pendant le parcours.

Donc, attention à l'image que vous voulez donner de vous...

 

 

Comment publier les photos, véridiques ou retouchées ?

Chacun a sa préférence : de la retouche totale et complète à la publication directe sans le moindre re-travail. Nous préférons le "telles que mémorisées dans l'appareil". Nous y voyons une sincérité communicationnelle par rapport à ce que nous avons photographié. Malheureusement, si le ciel était couvert et gris et même si nous aurions préféré du soleil, il n'y en avait pas !

Donc, attention à trouver des angles de photos non déjà vus partout…

 

 

Où prendre des idées pour créer le sien ?

Le plus facile est de consulter un site en présentant de nombreux, il s'agit d'Histoires de voyages.

Donc, attention à vous faire connaître sous un nom facile à mémoriser et retrouver…

 

 

Et vous, vous vous y êtes déjà mis ou vous hésitez encore ?

 

 

Madikéra

Toutes les photos sont nôtres et viennent :

du Yellowstone, de la République Dominicaine, d'Equateur et de Martinique.

Annonces Google