Les chutes d’Iguazú : un chef d'oeuvre naturel à l’état pur

Les chutes d'Iguazú font partie des plus beaux sites naturels au monde. En route pour une destination hors du commun, à cheval entre l'Argentine et le Brésil.

Nous partons aujourd’hui à la découverte d’une destination hors du commun, connue partout dans le monde : les chutes d’Iguazú. S’il existe des centaines, des milliers de sites naturels secrets dans toute l’Argentine ou le Brésil, il convient également de rendre hommage à la « star » touristique de ces deux immenses pays.

Les chutes sont à cheval entre l’Argentine (dans le Parque nacional Iguazú, à 1350 km de Buenos Aires exactement), et le
Brésil (Parque Nacional do Iguaçu). Nichées au cœur de la jungle luxuriante de l’Amazonie, elles sont inscrites au Patrimoine Naturel de l’Humanité par l’Unesco depuis 1984, elles viennent par ailleurs d’être élues comme l’une des 7 nouvelles merveilles du monde.

A l’origine de cet endroit extraordinaire, une faille géologique dans le lit du Río Paraná qui, il y a 200.000 ans, a donné vie à une cascade vertigineuse, la Garganta del Diablo, la Gorge du diable. Et sur le lit du Río Iguazú, deux grands arcs de 2.700 m se sont formés, formant quelques 300 chutes d’eau. Le tout, niché au cœur de la forêt amazonienne, forme un spectacle naturel à couper le souffle.

Préparez-vous, la découverte de ce lieu insolite est une expérience qui ne laisse pas indifférent…

A cheval sur les deux pays, il est recommandé de débuter par la partie brésilienne, moins impressionnante et plus petite, mais qui offre une vue panoramique incroyable sur les chutes… du côte argentin ! Vous vous rendrez compte avec ravissement en arrivant sur les lieux, après avoir marché le long d’un sentier en pleine jungle, que différentes passerelles ont été établies sur place, permettant de profiter pleinement du spectacle de la nature environnante, sous tous les angles. Les papillons multicolores, le parfum de la végétation, le son improbable des cascades, d’ores-et-déjà vous transportent. Difficile de croire qu’à seulement quelques heures de Buenos Aires vous êtes en pleine jungle !

Cette première journée terminée, vous quittez le Parc brésilien, puis revenez sur le site le lendemain matin, à la première heure, cette fois dans le Parc argentin. Afin de monter en puissance, il est recommandé de découvrir le site dans cet ordre : circuit inférieur, circuit supérieur et Gorge du Diable.

Un premier circuit inférieur vous emmène sur des passerelles et quelques aires de repos, pour que vous puissiez jouir du panorama et prendre des photos, en toute sérénité. Au bout de ce parcours, il est possible de saisir l’opportunité de vivre des sensations fortes et exceptionnelles : des bateaux vous attendent pour une balade sur l’eau tumultueuse, au plus près des chutes.

Le circuit supérieur, quant à lui, vous permet de vous approcher au plus près du haut des chutes… Adrénaline garantie ! Enfin, vous terminez cette journée riche en sensations, pour arriver jusqu'à la mythique et impressionnante Garganta del Diablo. Vous empruntez une autre passerelle, et après 1 km, le monde s’efface soudain : se tient devant vous la fameuse chute, dont l’eau s’élance de toute ses forces dans la rivière qui l’attend en contrebas et la recueille dans un bruit ahurissant. Le tout avec des dimensions hors norme : 80 m de hauteur pour 150 m de largeur !

Comment se rendre sur le site d’Iguazú ?

Vous devez tout d’abord vous rendre à Puerto Iguazú, porte d’accès au parc national. Depuis Buenos Aires, des liaisons quotidiennes sont assurées par les compagnies Aerolineas Argentinas et Lan.  Il est également possible de s’y rendre en bus. Compter 17 heures (même si les bus argentins longue distance sont particulièrement confortables).
Si vous disposez d’un véhicule personnel, il faudra emprunter la Route nationale nº12 pour arriver sur le site.

Quand se rendre à Iguazu ?

À savoir également : le Nord-est argentin est caractérisé par un climat subtropical. Il fait donc chaud et humide en été (30º) et doux en hiver (15º). La saison des pluies sévit en été, il est donc préférable d’aller visiter le Parc National Iguazú au printemps, en automne ou en hiver. En outre, il est recommandé d’avoir avec soi une bonne protection solaire et un répulsif efficace contre les moustiques, qui peuvent être particulièrement gênants parfois.

 

Vous l’aurez compris, le site d’Iguazú est un joyau naturel qu’il est fascinant de découvrir lorsque l’on visite l’Argentine. Les chutes font partie des plus impressionnantes de la planète, et leur spectacle est définitivement poignant et prodigieux.

Pour inclure pertinemment cette région à votre voyage au pays du tango, pourquoi n pas faire appel à des spécialistes de la destination, installés sur place ? Forte de sa connaissance de l’Argentine, l’agence franco-argentine Argentina Excepción propose des séjours sur mesure en Argentine, ainsi que des séjours combinés au Chili et en Bolivie, en partenariat avec son agence de Santiago, Chile Excepción.

 

Annonces Google